Walking Dead S03E13[FRENCH] Cette semaine le feuilleton Walking Dead nous propose une sorte de rencontre au sommet. Les deux camps décident d’essayer de négocier un cessez-le-feu. Pas la peine de s’entretuer après tout, hein ? Mais quand les deux diplomates sont Rick Grimes et le Governor, le tête-à-tête promet d’être explosif…

« JE VIENS EN PAIX »

Andrea, consciente que les choses sont sur le point de dégénérer, a provoqué une trève pour que les deux camps communiquent. Le clan de Woodbury et celui de la prison sont obligés de se parler. Mais ils le font à travers la bouche des deux leaders, dont on ne peut pas vraiment dire que ce sont deux modèles de raison. S’il se dégage des choses intéressantes de cet épisode (et, dès les premières minutes, une pression intérieure), l’idée de discussions me surprend un peu. On a pu voir en début de saison que le Governor craint un peu ceux de la Prison, dans le sens où ce sont des combattants plus expérimentés (il en reparle d’ailleurs cette semaine). Il ne les connait qu’à travers le combat et n’a pas de raison de leur faire confiance… Si ce n’est les dires d’Andrea mais on a pu déjà voir que le Governor n’accorde que peu d’importance à l’avis de cette dernière. J’imagine mal ce Governor, avec sa voix à la Johnny Cash, dire OK à une rencontre avec son pire ennemi sans le soutien de son armée…

WHISKY A GOGO…

Passé cet écueil sur la base de départ, la rencontre en elle-même est intéressante. Elle permet, si besoin était, de montrer qu’il y a sans doute moins de choses qui séparent le Governor de Rick qu’on pourrait le penser. Il n’y a pas d’un côté un chevalier noir et de l’autre un chevalier blanc. La semaine dernière Rick nous montrait encore à quel point il n’a rien d’un bon samaritain. Cette semaine, s’il ne semble rien lâcher sur ses principes, il montre qu’il n’est pas au dessus du mensonge et de la tromperie. Rick n’est certainement pas un ange, même quand il a de bonnes raisons. Rick et le Governor sont tous les deux installés dans la solitude des chefs et de ce fait à même de se comprendre… Une raison de plus de se craindre respectivement…

Walking Dead S03E13

L’AMOUR DU RISQUE

Pendant ce temps, à la prison, on prend ses marques. Merle ne manque pas de semer à nouveau la zizanie mais provoque des réactions vivaces chez ses voisins, qui sortent de plus en plus de l’ombre de Rick pour prendre les choses en main. Glenn, en particulier, continue son évolution mais Maggie est également sur le rebond. La vie reprend ses droits et le couple ne tarde pas à nous le prouver. Concernant la prison il faudra cependant un jour nous expliquer comment, quand les sentinelles regardent vers l’extérieur, il y a toujours des zombies massés devant la grille d’accès alors que, lorsque des voitures se présentent pour entrer, ces mêmes zombies sont gentiment répartis de chaque côté, ne bouchant plus le passage… Même si Andrea ne sort pas forcément grandie de l’épisode (elle est assez vite sur la touche des négociations) elle semble reprendre du poil de la bête et devenir consciente de la situation. D’ailleurs on commence à ébaucher quelque chose de moins manichéen du côté de Woodbury, avec d’autres personnages commençant à douter du Governor. De quoi envisager dans quelques temps, au moment de l’inévitable clash (il ne reste plus que trois épisodes pour cette saison), une redistribution des cartes.

[Xavier Fournier]