[FRENCH] Walking Dead Saison 1 s’est achevée hier soir sur la chaine américaine AMC. La semaine dernière nous avions laissé Rick et ses amis dans la sécurité nouvelle d’une sorte de super bunker. Aucun zombie ne viendrait les poursuivre là. Mais ce n’est pas pour autant que toute trace de danger est évitée. Bien au contraire les héros se retrouvent pris au piège. Eux qui voulaient tant y entrer, sauront-ils en sortir avant qu’il soit trop tard ?

On l’a vu dans les épisodes précédents, la problématique de l’adaptation télévisée de Walking Dead ne se pose pas tellement en termes de fidélité à l’Å“uvre originale de Robert Kirkman, Tony Moore et Charlie Adlard. Même quand le scénario prend des libertés avec le déroulement du comic-book, en rajoutant personnages ou péripéties, l’esprit est respecté. Ce n’est pas « décalqué » sur le comic mais la version TV raconte plus, en un sens, certaines choses qui auraient pu arriver dans la BD. D’ailleurs c’est assez notable dans le pré-générique cette semaine, avec un flashback qui dans l’idée fait très « Lost », nous racontant les péripéties de Shane au moment de l’invasion des zombies. D’ailleurs sans doute que les producteurs pourraient se permette de glisser un numéro spécial ou d’autres flashbacks pour nous montrer quelque chose que nous n’avons pas vu dans les scénarios de Kirkman, à savoir la constitution de la caravane de survivants…

Donc la question de la fidélité ne se pose plus mais le problème de la série se centralise sur des questions de réalisation ou de montage. Pour exemple cet ultime épisode de la saison 1 qui se déroule « Ã  l’abri », avec un sentiment de sécurité qui s’installe, des gens qui prennent le temps de manger et de se doucher… Avant que dans le dernier tiers ils prennent conscience de la menace. Pendant un bon moment, il faut bien dire que cela se traîne et que, quand le retournement s’effectue, la réalisation n’accentue pas la portée dramatique de l’instant. Le grand moment de bravoure de l’épisode est donc de savoir si les survivants arriveront ou pas à forcer l’accès vers l’extérieur mais cela ne dure que quelques minutes, tandis que pour la plupart les discussions sur le fait de « choisir sa mort » manquent de ton. Quelques clichés (genre on n’avait pas vu venir à des kilomètres qui était le sujet 19 ?) viennent également parasiter le propos global.

En conclusion il est certain que j’ai déjà vu bien plus mauvais comme série et qu’on ne s’égare pas comme dans un Flashforward ou un Heroes post-saison 1. Mais quand même, pour un dernier épisode de saison, Walking Dead termine de façon assez neutre (même si on sort les feux d’artifice dans les dernières séquences) là on aurait voulu un vrai point d’orgue. L’épisode n’est pas déshonorant mais il est plutôt du genre « ventre mou » qu’on place dans un milieu de saison (même si forcément certains personnages restent changés). Il y a bien quelques pistes (comme ce qui est soufflé à l’oreille de Rick) mais sachant que le reste de la série n’interviendra pas avant un an, je me dis que Walking Dead Saison 2 devra refaire une partie du chemin pour convaincre le grand public (qui sera de plus passé à autre chose d’ici là). Malgré ces réserves et en parlant cette fois de manière global, il me semble que Walking Dead est une des meilleurs adaptations pour la télévision qui ait été produite à ce jour. Espérons que (profitant des enseignements de cette première saison de tournage mais aussi de la marge que leur laisse les excellents audimats de ces premiers épisodes) Frank Darabont et cie sauront faire grandir la série dans les futurs épisodes… qu’il va maintenant falloir attendre des mois !

[Xavier Fournier]