[FRENCH] Que fait donc Iron Man dans les allées de Japanexpo ? Reponse simple: les fans de comics auraient tort de penser que cette manifestation ne recèle rien susceptible de les intéresser. Plusieurs auteurs anglais sont au contraire de la fête et, si ça ne suffit pas, un conférencier bien de chez nous est prêt à se transformer en « Rey Mysterio » pour attirer les foules… A Japanexpo , la culture d’influence japonaise (et plus largement asiatique) a la vie belle. C’est logique. Mais Kultima (festival des cultures de l’imaginaire), autre volet de la manifestation, s’ouvre à d’autres horizons. Toutes deux sont des facettes d’un même événement géant se déroulant depuis jeudi (jusqu’à jeudi 6 juillet 2008) au Parc D’Expositions de Paris-Nord Villepinte. Du coup ce sont des noms connus qu’on trouve parmi les nombreux artistes internationaux venus en dédicaces.

Dans un coin, les passionnés du collectif Comicverse gèrent en effet les dédicaces de quatre pros des comics, à commencer par Alan Davis et Phil Winslade (qu’on avait déjà eu la joie de voir en France il y a quelques mois), accompagnés par Mark Farmer et James Hodgkins. (Nous reviendrons dans doute sur ces dédicaces dans un autre billet). C’est aussi un endroit où les quelques fans de comics présents peuvent se retrouver et discuter des événements récents (la récente disparition de Michael Turner, en particulier, est un sujet qui a l’évidence touche encore beaucoup les gens)…

Edmond Tourriol démarrant sa conférence... Jusqu\'ici tout va bien...

A quelques mètres de là, il y a une « salle de conférence » (hélàs pas véritablement isolée du reste du hall, ce qui promet des bruits de fonds assez tonitruants pour qui veut tenter d’écouter les débats). Bien sûr les discussions tournent le plus souvent autour des BD d’obédience asiatique mais là aussi les comics ne sont pas absents. Jeudi, une conférence sur l’oeuvre de Warren Ellis avait déjà abordé le sujet. Ce vendredi le traducteur/scénariste Ed Tourriol (et « gourou » de Superpouvoir) remettait le couvert pour célébrer « 70 ans de comics » en compagnie d’une belle brochette d’intervenants. D’ailleurs parmi eux Jim Lainé était prompt à souligner qu’on fête surtout les 70 ans de Superman cette année, le premier comic book datant lui de 5 ans plus tôt. Une discussion à bâtons rompus, avec un Edmond Tourriol en « Monsieur Loyal » prêt à tout pour lutter contre la concurrence de la musique (trop forte) des stands proches. Y compris à enfiler la cagoule du catcheur de la WWE « Rey Mysterio » pour se transformer, lui aussi, en super-héros.

Jay Wicky ne se doute qu'un super-catcheur l'observe

Bref, ce n’est pas la grosse brochette d’auteurs et ce « coin comics » a des allures de petit village qui résiste mais la fantaisie y est de rigueur. Et le côté non-comics vaut le détour également… Ces samedi et dimanche les décicaces continueront et, qui sait, il est possible que vous croisiez dans les allées quelqu’un flanqué d’une cagoule de catcheur. Selon les cas ce sera qu’un « cosplay » est en cours ou bien qu’une nouvelle conférence approche. On vous reparlera de la fin de ce week-end…

[Xavier Fournier]