Trade Paper Box #108: X-Men L’Ère d’Apocalypse T3[FRENCH] Panini réédite dans sa collection Best of Marvel, l’un des crossovers les plus riches et les plus marquants de l’éditeur et de l’univers X avec l’Ère d’Apocalypse. Ce troisième volume reprend des épisodes extraits des titres X-Man, Weapon X, Factor X, et Astonishing X-Men. Un événement orchestré par la crème de la crème de l’écurie Marvel.

Trade Paper Box #108: X-Men L’Ère d’Apocalypse T3Futur modifié pour réalité meurtrie

Après le meurtre de Charles Xavier, la réalité a été complètement réécrite, le monde est tellement transformé qu’il est devenu méconnaissable. Hommes et mutants subissent la terrible domination d’Apocalypse. Le noyau des survivants humains a émigré en Eurasie quand l’Amérique est dominée par des mutants alliés à Apocalypse dont Scott Summers est la figure de proue. Pour rétablir un futur dont seul Bishop possède encore la clé, les X-Men de Magnéto doivent affronter sur leur terrain les Cavaliers d’Apocalypse. Wolverine / l’Arme X et Jean Grey interviennent alors que Nate Summers / X-Man la créature ultra puissante de Sinistre entre en scène et pourrait faire pencher la balance. Reste à savoir dans quelle direction.

Un plateau d’exception

Une distribution chorale de personnages qui nous apparait de surcroit impressionnante de puissante, d’agressivité et de détermination aussi bien lorsqu’il s’agit des mutants à la botte d’Apocalypse que des héros décidés à libérer la Terre pour rétablir le futur. La quintessence des mutants, le nec plus ultra, est mise en scène avec une grande intelligence, par un plateau d’artistes très relevés, Scott Lobdell, Jeph Loeb, Adam Kubert, Steve Epting ou encore Terry Dodson. Des auteurs et dessinateurs qui près de 20 ans plus tard, continuent à faire référence dans l’industrie.

Division et ambivalence

Les tenants et les aboutissants d’une intrigue plutôt complexe et déroutante, se mettent en place au gré de ce tome où l’intensité va crescendo. Le monde est coupé en deux, par une frontière hermétique a été instaurée entre les mutants et les hommes. Cependant, cette division nette ne reflète pas l’ambivalence et la complexité des problématiques qui déchirent les acteurs de ce conflit. Cyclope, Sinistre ou encore Nate Summers se montrent par exemple, tiraillés à plusieurs reprises entre la notion de « bien » et de « mal », entre le goût du pouvoir et l’intérêt général. Un crossover qui a fait date, et influencé depuis l’ores, à plus d’un titre, la gestion du catalogue X de l’éditeur. Un événement entré dans la famille des classiques indémodables, réimprimé ici dans une collection proposant une gamme de prix abordable. Des ouvrages à posséder, à découvrir absolument, ou à redécouvrir avec plaisir.

[Anne-Sophie Peyret]

X-Men L’Ère d’Apocalypse vol. 3, par Scott Lobdell et Jeph Loeb (scénario), Steve Epting et Joe Madureira (dessin), Panini, juin 2013, 248 p.