Review: Amazing Spider-Man 2, le jeu[FRENCH] Toute bonne adaptation de comics se doit d’avoir sa version vidéoludique. Et quand on parle de Spider-Man, c’est une obligation. L’un des super-héros les plus populaires sur consoles (prtatiquement un jeu tous les deux ans ces 10 dernières années) revient sur consoles et PC… pour une aventure inédite dans le monde de The Amazing Spider-Man, le film.

Review: Amazing Spider-Man 2, le jeu

SPIDER-MAN 2.5

The Amazing Spider-Man se situait juste après le film du même nom. On y affrontait des lézards géants, le Rhino, le Scorpion et d’autres vilains classiques du Tisseur. Ce nouveau volet s’inscrit également dans le même univers. On y retrouve les méchants aperçus dans The Amazing Spider-Man 2 : Electro et le Bouffon Vert. Nécessité marketing ou véritable importance du scénario ? Je pencherai pour le premier choix. Même s’ils ne sont pas les adversaires majeurs du jeux, c’est dommage de les réutiliser ainsi. Vous devrez surtout affronter Kraven, le Caïd et ses sbires. Le premier veut faire de vous un meilleur super-héros, un chasseur (donc c’est sympa) mais revient vite à ses premiers démons et de chasseur, le Tisseur devient la proie. Le Caïd veut tout simplement éliminer l’Araignée, qui contredit ses ambitions criminelles.

BIS REPETITA

Quand on commence The Amazing Spider-Man 2, on n’est pas dépaysé pour peu qu’on ait joué au 1. Mais heureusement, Beenox Studio a prévu quelques améliorations. Par exemple, on ne swingue plus à travers la ville avec une simple gachette. Il faut gérer la droite et la gauche, et surtout avoir des immeubles à proximité. Un peu déconcertant au départ, cette nouvelle façon de naviguer à travers la ville s’avère vite intuitive. Le « web rush » est toujours présent, pratique pour circuler encore plus vite. Les combats sont sensiblement pareils. À présent, votre sens d’araignée vous avertir différemment selon qu’on vous attaque au corps-à-corps ou à distance. Une seule touche suffit pour éviter les pires coups. Encore une fois, on peut améliorer à loisir les capacités du héros. Et c’est là que ça devient intéressant…

Review: Amazing Spider-Man 2, le jeu

UNE LARGE GARDE-ROBE

En effet, comme d’habitude, les développeurs font plaisir aux fans en proposant une multitude de costumes alternatifs. On retrouve les 3 costumes des films (prototype, costume du premier film et du second) dès le départ. Par la suite, au fil de l’aventure, par le biais de défis, de missions réussies, on débloquer notamment les tenues de Ultimate « Miles Morales » Spider-Man, Spidey 2099, Flipside, Future Foundation, Scarlet Spider (Kaine), Superior Spider-Man, Big Time, Hornet et Ricochet (de la saga des années 90 Identity Crisis). Plutôt impressionnant ! D’autres sont disponibles avec des DLC ou des précommandes (par exemple le costume années 40 de Spider-Man Noir). Nul doute qu’Activision proposera un pack les contenant tous d’ici quelques semaines/mois. Chaque costume est donc évolutifs selon les capacités qu’on préfère améliorer. Par exemple, si vous voulez être discret, optez pour les améliorations du costume Noir ou symbiotique. Pour plus de puissance, prenez le costume de Captain Universe. Ça offre des possibilités de jeu multiples.

Review: Amazing Spider-Man 2, le jeu

ENTRE LES GRATTES-CIEL

La ville de New York City est encore au cœur de cette aventure. On peut passer des heures à se balader et à sauver la veuve et l’orphelin. Cet objectif est d’ailleurs nécessaire pour lutter contre la propagande Johan Jameson. Un mode « Héros ou menace » vous permettra d’améliorer ou de détériorer votre réputation de super-héros. Vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Seul bémol par contre, pourquoi ne peut-on pas commencer une séquelle d’un jeu avec les capacités acquises dans le premier opus ? De mémoire, seul Infamous 2 permettait de commencer avec ces dons spéciaux, si on avait complété le premier. Ici, il faut « réapprendre » les capacités de base du Tisseur. Et du coup, on perd un peu de temps car on est moins rapide, moins fort. C’est donc plus difficile de circuler vite ou de vaincre certains gangs de rues.

Non exempt des défauts, le jeu d’avère être une bonne surprise. Des graphismes réussis, un terrain de jeu immense à explorer (grâce à la possibilité du monde ouvert) et des objets à collectionner (figurines, comics à lire directement sur sa console)… Des heures de jeu à tisser en perspective.

[Pierre Bisson]

The Amazing Spider-Man 2 disponible sur PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360, 3DS, PS Vita et PC.