Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. S01E20

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. S01E20[FRENCH] Si l’équipe de Coulson est toujours éclatée, les héros peuvent compter cette semaine sur des interventions plus marquées de Maria Hill et du Major Talbot, tandis que les auteurs du show se souviennent qu’il y a un Deathlok dans la nature. Une remontée claire, avec un propos plus soutenu. Bref, un bon épisode (si ce n’est que Coulson en est encore et toujours à trop s’occuper de son sort).

Le beau fixe ?

C’est tangible. Depuis que la série est passée dans le sillage des événements de Captain America: The Winter Soldier, elle s’est bonifiée. On en a la preuve cette semaine avec une Maria Hill qui devient d’un coup le personnage des films le plus présent dans la série, avec une présence qui cette fois ne se limite pas à un post-générique. Dès le début, elle est au centre des événements et ne va cesser de jouer les renforts (ou les fardeaux) pour la Team Coulson. Avec le contexte global de la chute du S.H.I.E.L.D., le feuilleton donne ainsi, enfin, la sensation d’être véritablement intégré dans l’univers partagé des longs-métrages. Qui plus est la tension touche les héros du show, les pousse dans leurs retranchements et les force à mûrir à la vitesse « grand V ».

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. S01E20

« Rien de personnel »

Dans un épisode où plusieurs protagonistes se défendent d’en faire une affaire perso, c’est au contraire parce que cela devient perso que des personnages changent d’envergure. Au rang des promus, l’agent Triplett. Comme il n’est pas là depuis le début le « charme » de la camaraderie n’opère pas sur lui et il peut se permettre de dire à Coulson que – vue la situation – ce serait bien si ce dernier s’occupait un peu moins de sa petite personne et plus des événements globaux. C’est un peu peine perdue. Même avec la chute du S.H.I.E.L.D. la semaine dernière Coulson trouvait le moyen de courir après son ex. Et voici que revient le mot magique… « Tahiti ». Mais bon globalement c’est vraiment mieux, cela sonne moins creux que dans les premiers temps de la série. Les méthodes d’une alliée de Phil pour en savoir plus sont si extrêmes qu’elles relèvent d’un certain humour. Fitz qui prend lui aussi une certaine dimension, ravagé qu’il est par les récentes révélations et les trahisons. On sort du côté « je suis très fort en mini-robot » pour un peu plus d’introspection.

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. S01E20

« some people are just evil »

Skye se retrouve dans une boucle intéressante, obligée de revenir là où tout a commencé et entourée de deux « menaces » à qui elle a accordé sa confiance en des temps différents. L’épisode a l’avantage de lever le doute sur une marche arrière liée à Ward. Pas de faux-semblants et pas de problème de conscience (même si dans ce genre d’univers, il faut toujours se garder du moindre Skrull ou LMD). Mais les discussions sont intéressantes, plus tendues. Cette fois la seule chose qui m’aura fait tiquer est le placement de produits, que j’ai trouvé encore moins subtil que d’habitude (un téléphoniste, une marque d’hôtel…). Si le retournement final (post-générique) était un peu attendu, il est clair que les Agents of S.H.I.E.L.D. ont repris du poil de la bête et que beaucoup de choses sont possibles (même Maria et les autres jouent sur une possible séparation de l’équipe). C’est bien plus proche de ce que l’on attendait depuis le lancement du show !

[Xavier Fournier]

Be Sociable, Share!