French Collection #141

[FRENCH] Cette semaine, retour sur une technique scénaristique assez ancienne mais qui se développa réellement pendant le silver age et d’abord chez DC Comics bien qu’elle fut au final popularisée par son grand concurrent. Le Team-Up est une technique scénaristique qui constitue à réunir deux personnages préexistants dans une même aventure. Les deux raisons principales s’articulent autour du manque de notoriété de l’un ou des deux personnages. Cette association est temporaire et ne doit pas être confondue avec celle du sidekick qui adjoint à un héros majeur un aide juvénile (ou l’inverse dans de rares cas) ni avec celle du duo qui dès le départ mets en scène deux personnages et ceci de manière durable.

Ainsi, les scénaristes parient que deux personnages bénéficiant d’une faible notoriété ou d’une faible exposition auront plus d’attrait pour les lecteurs ensembles que séparément. Ils peuvent à l’inverse parier que la notoriété élevée d’un des deux personnages du Team-Up resurgira sur l’autre personnage.

Pourtant le premier, et qui restera longtemps le plus célèbre, ne ressort d’aucunes des raisons précitées. Il s’agit au contraire de l’addition des deux personnages les plus connus du golden age que sont Superman [Clark Kent] & Batman [Bruce Wayne] sur les couvertures de World’s Finest Comics (1941 Series) avec l’adjonction systématique de Robin [Dick Grayson]. Mais leur apparition se limite pendant très longtemps uniquement à une image de couverture puisque l’intérieur du comic se limite à une histoire de chacun des deux personnages principaux.

Le Team-Up sera assez peu utilisé pendant le golden age. Tout au plus pouvons-nous citer Black Canary [Dinah Drake Lance] dont l’apparition dans les aventures de Johnny Thunder [John L. Thunder] avait visiblement pour but de relancer la carrière de ce dernier. De manière assez amusante, c’est l’inverse qui se produisit. Mais cet exemple n’est pas littéralement un Team-Up puisque Black Canary [Dinah Drake Lance] n’était pas un personnage préexistant mais au contraire une nouvelle création.

Le Team-Up sera utilisé de manière intensive par DC Comics à partir de World’s Finest Comics #71 (1941 Series) de juillet – août 1954. La baisse du nombre de page du comic poussa les Editors à réunir les deux personnages pour continuer à les faire apparaître malgré tout dans le comic. Mais encore une fois, cet exemple ne répond pas littéralement à la définition du Team-Up.

Les vraies raisons de l’utilisation des Team-Up seront bien entendu le retour des super-héros en général et accessoirement celui des personnages du golden age de DC Comics. Comme nous l’avons déjà vu dans French Collection #82, le début du silver age date de Showcase #4 (1956 Series), un titre expérimental de DC Comics, qui publie la première apparition de Flash [Barry Allen].

Dès The Brave and the Bold #50 (1955 Series), DC Comics généralise le Team-Up afin de maximiser l’exposition de ses personnages secondaires qui paraissaient en back-up des comics qui publiaient toujours du super-héros. Le Team-Up Green Arrow [Oliver Queen] & Martian Manhunter sera suivi de très nombreux autres mettant en scène des personnages du début du silver age (ou perçus comme cela par les lecteurs).

Mais nous avons également vu dans French Collection #100 que Flash [Barry Allen] voyagera sur Earth-2 dans Flash #123 (1959 Series) pour rencontrer son prédécesseur et inspirateur Flash [Jay Garrick]. Avec cette découverte reviennent comme nous l’avons vu dans French Collection #137 tous les personnages du golden age de l’éditeur sensés vivre sur Earth-2.

Afin d’accélérer ce processus mais également de palier la faible notoriété de certains personnages dont les jeunes lecteurs n’avaient aucun souvenir, les Editors essayèrent d’utiliser la technique du Team-Up de manière systématique. C’est ainsi que nous verrons réapparaitre en Team-Up Dr. Fate [Kent Nelson] (à venir dans un très prochain French Collection) & Hourman [Rex Tyler] (cf. French Collection #34) dans Showcase #55 & 56 (1956 Series).

De la même manière, The Brave and the Bold #61 & 62 (1955 Series) verront le retour de Black Canary [Dinah Drake Lance] et de Starman [Ted Knight]. Mais rapidement il apparut que les personnages du golden age était assez peu porteur, mis à part Black Canary [Dinah Drake Lance] et The Spectre [Jim Corigan] qui migrèrent d’ailleurs sur Earth-1,

Après quelques infidélités, The Brave and the Bold devient le magazine exclusif des Team-Up de Batman [Bruce Wayne] pendant des années. Quelques années plus tard, le même concept sera appliqué à Superman [Clark Kent] dans DC Comics Presents (1978 Series). Entre temps, le principe aura été récupéré (ainsi que le titre comme d’habitude pour couper l’herbe sous le pied des compétiteurs) par Marvel avec son célèbre Marvel Team-Up (1972 Series) mettant en scène Spider-Man et également Marvel Two-in-One (1978 Series) qui mettra de manière un peu plus surprenante The Thing [Ben Grimm] en vedette.

En France, le concept a été (sans doute accidentellement) bien utilisé par l’éditeur nordiste Artima / Arédit dans ses Comics Pocket. Les Team-Up permettaient ainsi de présenter rapidement beaucoup de personnages au lecteur français qui découvraient ainsi un univers foisonnant et ceci bien avant l’éclosion de la Marvel mania qu’inaugurera Fantask 1ère série.

Les titres Aventures Fiction 2ème série & Etranges Aventures publierons chacun un Team-Up. Ce sera Flash [Barry Allen] & Martian Manhunter (tous les deux personnages déjà anciens chez l’éditeur) avec l’apparition d’Hawkgirl [Shiera Hall] pour le premier et Metamorpho [Rex Mason] & The Metal Men (dont nous reparlerons dans deux prochains French Collection) pour le deuxième.

Spectre publiera les deux épisodes avec Dr. Fate [Kent Nelson] & Hourman [Rex Tyler] qui verront également l’apparition de Green Lantern [Alan Scott] (cf. French Collection #42). C’était l’occasion pour les lecteurs les plus anciens de revoir près de vingt ans après deux personnages qui avaient fait leur apparition dans les fascicules de la Collection Fantôme 1ère série des Editions Mondiales.

Hourman [Rex Tyler] revient sous les traits d’un riche industriel, sur le point de se marier avec Wendi Harris une ravissante actrice, qui a financé l’expédition archéologique de Kent Nelson et sa femme Inza. Après la disparition de Spectre, c’est sans surprise que son successeur Eclipso publiera les deux épisodes avec Black Canary [Dinah Drake Lance] & Starman [Ted Knight] accompagné dans le premier de Wildcat [Ted Grant]. Ces premiers coûts d’essais d’Artima / Arédit seront largement transformés mais par les Editions Lug avec les très populaires Marvel Team-Up (1972 Series) & Marvel Two-in-One (1978 Series).

[Jean-Michel Ferragatti]

Be Sociable, Share!