[FRENCH] Alors que l’un des leurs a été congédié avec pertes et fracas, les Green Lanterns survivants s’interrogent sur les motivations des Gardiens de l’Univers. Il faut dire que les petits êtres ne font pas franchement dans la diplomatie et semblent surtout concernés par leur bien-être. D’où une grosse période de démotivation chez certains Lanterns… Est-ce que certains seraient sur le point de rendre leur anneau ?

War of the Green Lanterns: Aftermath #1 [DC Comics] Scénario de Tony Bedard
Dessins de Miguel Sepulveda
Sortie aux USA le mercredi 20 juillet

La série mensuelle Green Lantern s’étant mise en sommeil, voici une mini pour faire tampon et mesurer les retombées pour le Green Lantern Corps. Bien sûr, vous me direz que c’était déjà l’objet de Green Lantern Corps #61, déjà écrit par le même Tony Bedard. Mais en un sens dans GLC on ne s’intéressait qu’au devenir du seul John Stewart. Là, l’état d’âme général des Green Lanterns est bien mieux étudié, avec certains héros sur le point de prendre des décisions plutôt définitives. En même temps ce n’est pas la première fois que les Gardiens toisent leurs employés. J’ai même envie de dire que c’est le cas crossover après crossover (et ils ne se sont d’ailleurs jamais spécialement excusés pour avoir créé les Alpha-Lanterns). Du coup on se demande un peu ce qui retient la main des Green Lanterns, avec des boss si peu « humains ».

Miguel Sepulveda fait un meilleur travail que ce à quoi je m’attendais. En tout cas au début de l’épisode où, malgré un style différent, il reste dans certaines ambiances propres à Reis. Par contre au fur et à mesure qu’on tourne les pages les finitions se font plus grossières. Il faut dire que la colorisation, souvent criarde, n’aide guère l’artiste. Bedard arrive à un meilleur résultat que dans GLC #61 mais quelque part il est handicapé par la scène finale du dernier épisode de Green Lantern, qui donnait clairement rendez-vous au lecteur en septembre prochain. Il semble donc exclu que d’ici là le sort d’Hal Jordan ou de Sinestro (et des autres) évolue beaucoup. Surtout que War of the Green Lanterns: Aftermath n’est qu’une minisérie en deux épisodes (donc il ne reste pas beaucoup de place pour explorer des pistes).

[Xavier Fournier]