[FRENCH] Les X-Men n’en finissent pas d’avoir des problématiques liées au futur. Après le soudain retour de Cable et de Hope, c’est au tour des Sentinels de Days of Future Past de faire leur réapparition, bien décidées à faire dans le présent ce qu’elles ont réussit dans leur époque d’origine : éradiquer jusqu’au dernier mutant. Mais la contre-attaque s’organise…

Uncanny X-Men #525 [Marvel] Scénario de Matt Fraction
Dessins de Terry Dodson
Sortie aux USA le mercredi 9 juin mai 2010

Je ne suis pas certain que pour un scénariste comme Matt Fraction la double pression de l’actuel crossover Second Coming soit très agréable. D’abord il faut faire avec cette « intruse », Hope, dont l’existence remonte à avant la reprise en main d’Uncanny X-Men par l’auteur. Il faut faire avec, donc, jongler avec le retour de Cable et de cette fillette aux faux airs de Jean Grey ou de Cyclops selon les scènes. Et puis il y a aussi le fait que les intrigues liées à Bastion et aux Sentinels du futur ont eut une vie en dehors d’Uncanny ces dernières années, dans des séries comme X-Force ou X-Factor. Et voici Fraction qui, pour les besoins du crossover se retrouve donc à écrire Hope puis X-Force… L’exercice ne doit rien avoir de facile pour l’auteur. Quand au lecteur qui aurait décidé de ne suivre que le seul Uncanny X-Men sans se farcir les séries annexes, il faut bien avouer qu’il est dans la panade la plus totale…

Bon, disons-le quand même, il y a des cartes utilisées par Fraction que j’apprécie : le fait d’avoir apporté du sang nouveau dans l’équipe et bon nombre de personnages instables ou cynique (Docteur Nemesis, Fantomex, Namor… qui ont d’ailleurs tous leur moment de bravoure dans ces épisodes, que ce soit pour lutter contre les Sentinels ou tenir tête aux héros plus établis de Marvel) fait qu’au moins certains réactions sont moins prévisibles et que le destin de certains persos est moins « joué » d’avance (autant personne ne pleure plus si un X-Men du type Cyclops y passe, tant on sait qu’il reviendra, autant c’est moins acquis si c’est un Nemesis). Bon effet, aussi, avec la scène où X-Force arrive dans le futur et réalise l’ampleur de l’holocauste qui s’y est produite. Le fan des X-Men a eu des années pour se faire à cette idée et souvent les scénaristes montre les héros s’aventurant la tête la première dans le monde de Days of Future Past sans broncher. C’est plutôt bien vu de marquer le coup, qui plus est à travers une équipe qui n’a rien d’un club de boy-scouts et qui semble plus cynique. Tout ça, donc, serait plutôt un ensemble de bons points et semblerait nous amener à un constat plutôt positif. D’autant que c’est joliment mis en image par Terry Dodson. Mais la structure du crossover global affaiblit l’ensemble. C’est particulièrement sensible avec la fin abrupte de l’épisode, sans aucune scénographie pratiquement… Pendant quelques secondes je me suis demandé où était passé le reste de l’épisode tant ça ne semblait pas « complet » et ça, ce n’est jamais bon signe…

[Xavier Fournier]