Avant-Première VO : Review X Necrosha: The Gathering[FRENCH] Un peu sur le modèle de la mini-série Dark X-Men: The Beginning, X Necrosha: The Gathering nous présente la phase de recrutement des protagonistes propres à cette saga. Si ce n’est que cette fois tout tient dans un seul spécial et qu’éditorialement le choix des dessinateurs s’est porté souvent sur des ambiances plus « dark », proches de la peinture. Reste que pour les personnages concernés c’est peut-être mettre les petits plats dans les grands…

X Necrosha: The Gathering [Marvel] Scénario de Craig Kyle & Chris Yost
Dessins de Ibraim Robertson, Gabriel Hernandez Walta, Leonardo Manco, Kalman Andrasofszky, Mateus Santolouco
Sortie aux USA le mercredi 9 décembre 2009

X Necrosha: The GatheringAvouons-le: Les derniers épisodes d’X-Force ont laissé un curieux goût dans la bouche. Beaucoup avaient criés par avance sur des ressemblances entre Necrosha et Blackest Night sous le seul prétexte que dans les deux cas des morts revenaient. Et autant au début je trouvais que c’était aller un peu vite en besogne de dire que les deux étaient identiques. Autant ces dernières semaines, franchement, des choses ont semblé de plus en plus semblables. Au point qu’au dernier X-Force en date, j’avais du mal à ne pas avoir l’impression que les mutants morts ne cachaient pas quelque part dans leurs petits poings serrés des anneaux noirs, tant cela tournait à de la résurrection de masse. Là, ouf, la question est toute autre puisqu’il s’agit plutôt de nous expliquer comment la Black Queen s’est constituée sa cour. On entre donc dans un mécanisme qui tient plus de ce qu’Osborn faisait au moment de constituer les Dark X-Men…

La différence tient aussi aux artistes impliqués, avec des résultats inégaux. Par exemple Ibraim Robertson fait des choses intéressantes sur le segment de Wither mais il ne me semble pas encore à fond dans sa marge de progression. C’est un artiste à surveiller à mon avis mais pour l’instant il reste encore un brin conventionnel. A l’opposé Gabriel Hernandez Walta fait quelque chose de beaucoup plus « artish » sur le pourquoi du comment du retour de Blink. La sélection de talents est variée et donc intéressante. Reste qu’après je ne suis pas certain que les lecteurs de Necrosha aient absolument besoin d’une histoire nous montrant « Mortis » en train d’être recrutée sur une terrasse de restau. Le personnage n’est pas si important que çà. Et en définitive trois ou quatre mutants de troisième zone, ça peine un peu pour justifier un spécial à 3,99$. Donc en définitive ce numéro est plus intéressant pour la brochette d’artistes concernés que pour les personnages qui y sont présents. Allez, disons que les complétistes comprendront comment cette incarnation de Blink est revenue bien vivante. Mais guère plus…

[Xavier Fournier]