Avant-Première VO : Review X-Factor #42[FRENCH] Madrox est parti en voyage… Un long voyage qui l’a amené plusieurs dizaines d’années dans le futur, sur la piste de Layla Miller. Problème : ce monde futur est aussi celui des Sentinelles. Et pour le coup le pouvoir de l’homme multiple se révèle à peu près aussi utile qu’une jambe de bois. Car il a beau se démultiplier, il ne fait que fournir plus de cibles aux robots-tueurs. Ouch!

X-Factor #42 [Marvel] Scénario de Peter David
Dessin de Valentine De Landro
Sortie américaine le 15 avril 2009.

X-Factor #42Quand on est échoué sur une île, on a au moins ne serait-ce qu’un vague espoir que quelqu’un passe par là et qu’un sauvetage s’organise. Quand on est échoué dans le temps, l’idée d’un retour, d’un coup de la providence, se complique énormément surtout quand le naufragé n’est pas un Cable ou un Bishop mais bien Madrox. A la faveur de ses retrouvailles avec Layla (qui – décalage temporel oblige – a bien changé), le leader d’X-Factor doit bien se rendre compte que dans ce nouveau contexte sa tendance à « croître et à multiplier » n’est pas d’un grand secours quand il faut affronter des monstres de métal comme les Sentinelles. Heureusement que les rebelles veillent.

Peter David continue de se faire plaisir (et pas seulement à lui mais aussi au lecteur) en explorant ce monde futur qui n’avait été estompé qu’en toile de fond de Messiah Complex ou, plus lointainement, comme élément historique de la timeline de Bishop). Au point que par moment on se demanderait si le scénariste n’aurait pas envie de transposer pour de bon X-Factor dans ce futur alternatif… Si David ne prenait pas soin d’entretenir dans le même temps les intrigues « présentes » comme en particulier la mission de Longshot pour protéger une ex-mutante. D’ailleurs c’est drôle, l’ambiance de ce segment m’évoque un peu celle de la première enquête de Madrox, lors de la minisérie du même nom qui a précédé l’actuel X-Factor.

Valentine De Landro nous donne des dessins plutôt sympathiques (bien que je pense qu’avec un encrage plus nerveux la série y gagnerait en intensité) mais X-Factor mériterait sans doute la présence d’un dessinateur plus reconnu. Dans l’état ce numéro n’est pas « parfait », surtout dans le sens où il a peu d’autonomie et est avant tout un morceau d’arc. Globalement par contre l’histoire de Peter David prend un chemin très intéressant et on se demande si Madrox va rentrer seul ou à plusieurs de ce périple futur…

[Xavier Fournier]