[FRENCH] Il n’y a pas que les Avengers qui sont au courant de l’approche de la Phoenix Force. Fort logiquement les X-Men s’étaient préparés à ce genre de désagrément. Wolverine et les siens sont donc prêts quand Captain America vient sonner l’appel aux armes. D’autant que Logan connait bien la problématique… Et il n’y pas que sur Terre que l’alerte est donnée…

Wolverine & The X-Men #9 [Marvel Comics] Scénario de Jason Aaron
Dessin de Chris Bachalo
Sortie au USA: Mercredi 18 avril 2012

Je trouvais que Jason Aaron ne s’intéressait guère aux motivations de Wolverine dans Avengers vs. X-Men #2 (sorti également mercredi) mais ce numéro apporte la réponse : C’est dans ce titre que le scénarise a décidé d’explorer plus en détail les questions qui se posent à Logan. Faut-il se dresser contre d’autres mutants ? Faut-il chasser Hope ? Faut-il espérer pouvoir détruire la force Phénix ? Ici la chose fait l’objet de beaucoup plus de discussions, Logan prévenant les autres habitués de l’école du danger imminent. On notera au passage qu’une bonne partie du casting qu’Aaron a installé dans le titre prend ici une dimension particulière. Kid Omega a déjà été confronté à cette force cosmique. Et même le séjour sur Terre de Kid Gladiator et de Warbird résonne sur des événements qui se déroulent dans une galaxie lointaine. Aaron nous explique donc ici précisément quel est l’état d’esprit de Wolverine mais ne s’arrête pas en aussi bonne route. Il prends soin de donner des raisons personnelles à d’autres protagonistes de s’impliquer dans l’histoire. Et c’est plutôt bien vu, sans que les liaisons soient forcées…

Il également agréable de voir que la dimension cosmique de la menace ne dévore pas pour autant les petits détails, la vie de d’autres mutants liés à l’école. En toîle de fond, Aaron montre ainsi que ce n’est pas parce qu’il y a Avengers vs. X-Men que les affaires courantes cessent. Ainsi le personnage d’Husk progresse et semble même se rapprocher… de quelqu’un qu’on n’attendrait pas dans ce rôle. L’humour, aussi, joue un rôle (ne serait-ce que la planète casino qui parie sur les chances de survie de la Terre). Et comme le tout est mis en images par Chris Bachalo (un Bachalo qu’on a connu plus nerveux mais un Bachalo quand même, c’est à dire quelques étages au dessus de pas mal de monde), Wolverine & The X-Men tient donc ses promesses et utilise bien ses personnages. Entre les Shi’Ar, Kid Omega et quelques autres choses, la série devrait savoir profiter des retombées du crossover. Et ce n’est pas plus mal…

[Xavier Fournier]