Avant-Première VO : Review Walking Dead #66[FRENCH] Alors que l’arc « Fear The Hunters » arrive à son terme, Walking Dead et ses auteurs montrent une nouvelle fois tout ce dont ils sont capables. Non ma petite dame, il ne s’agit pas que de chasser du zombie. Walking Dead raconte encore et toujours les pérégrinations d’un groupe de personnages qui, envers et contre tout, tentent non seulement de rester en vie mais de préserver leur âme…

Walking Dead #66 [Image Comics] Scénario de Robert Kirkman
Dessin de Charlie Adlard
Parution aux USA le mercredi 14 Septembre 2009

Walking Dead #66Depuis quelques épisodes le cast de Walking Dead est opposé à un gang de cannibales. Le mois dernier, cependant, un des deux camps a pris le dessus, menant au sujet spécifique de ce numéro, à savoir : « Que faire des autres ? ». Peu importe la formulation, c’est une nouvelle fois une question de survie qui se pose à Rick et sa bande. Charlie Adlard utilise tout son art pour sculpter les émotions des personnages, comme dans cette double page très forte en début d’épisode, qui n’est jamais qu’un portrait mais qui véhicule tellement de choses. On a toute la lassitude du héros, son usure et – dans le même temps – la prise de conscience d’une certaine fatalité. Pas de combats tonitruants, pas d’effets flashy… seulement une prise de décision qui, d’une manière ou d’une autre, laissera des traces profondes.

D’autant que le cast, lui non plus, ne sort pas indemne de l’arc. C’est d’ailleurs toute l’histoire de Walking Dead. Éviter de mourir ? Les personnages savent bien que, d’une manière ou d’une autre, ils ne peuvent que gagner du temps, que tout le monde doit y passer. Dans ces conditions l’important est de savoir à quoi ils occupent le temps qui leur reste, comme une sorte d’effeuillage de l’âme. Regarder ses amis partir, assumer les choix qu’on fait… Au fil des épisodes la série gagne en noirceur ou tout au moins les héros ont de plus de stigmate. Cette fin d’arc se lit comme une fin de saison, avec un Robert Kirkman en grande forme. Arrivé, déjà, au #66, Walking Dead ne montre pas le moindre signe de faiblesse. Encore une fois excellent !

[Xavier Fournier]