Avant-Première VO: Review Walking Dead #105[FRENCH] Comme la couverture nous l’indique (et il fallait s’y attendre suite à la conclusion du #104) cette fois-ci Carl prend une position déterminante dans l’histoire tandis que son père et ses amis, eux, s’effaçent. Mais est-ce que la vraie vedette de l’épisode ne serait pas Negan des fois ?

Walking Dead #105Walking Dead #105 [Image Comics] Scénario de Robert Kirkman
Dessin de Charlie Adlard
Parution aux USA le mercredi 12 décembre 2012

Parti pour en finir avec Negan, Carl n’a pas vraiment pu aller très loin dans sa mission. Se pose alors la question de savoir ce que Negan va faire de l’enfant. Comme on a pu le voir dans le #100 l’homme n’est pas un enfant de choeur. Sa brutalité n’est plus à prouver. Mais justement… En dehors de çà, que connait-on de Negan et de son groupe ? L’épisode de ce mois va nous permettre de combler pas mal de lacunes et voir en quoi ce tyran est semblable ou au contraire très différent de ce que pouvait-être, en son temps, le Governor. Robert Kirkman nous donne ici un épisode tout en tension où les « pauses », les moments de calme, sont peut-être les plus terribles tant on tremble de savoir ce qui attend Carl à chaque nouvelle scène. A chaque instant la punition peut tomber et les tentatives d’humour de Negan ne font rien pour arranger l’ambiance. A se demander d’ailleurs si Walking Dead n’a pas trouvé son Joker, son tueur fou qui dans sur les cadavres et les vies brisées.

Des vies qu’on observe d’ailleurs de plus près, avec la visite guidée du camp de Negan et l’explication de ces gueules brulées qu’on a déjà pu apercevoir. Si le Governor était dégénéré, Negan commence à montrer quels sont ses terrains de prédilection, ses manies. Tout ce qui fait de lui l’antagoniste le plus emblématique depuis le Governor… Tout en n’étant pas précisément le même animal. Dans Walking Dead #100, Kirkman et Adlard jouaient sur l’incertitude. On se demandait sur qui ça allait tomber mais on se doutait que çà tomberait. Ici, c’est à nouveau une torture similaire qui est appliquée. On sent l’épée de Damoclès au dessus de la tête de Carl et on se demande vraiment quand elle va tomber. Non, décidément ce ne sont plus les zombies qui sont les plus dangereux dans cette série… Un excellent épisode.

[Xavier Fournier]