[FRENCH] Débarrassé des méandres de Second Coming mais ayant récolté, du coup, un nouveau personnage à gérer, Matt Fraction place Hope au centre de la série tout en prenant soin de renforcer l’écriture de certains des X-Men… Et une nouvelle génération fait son apparition. En back-up, Allan Heinberg et Olivier Coipel nous montrent comment Magneto se lance dans les joies de la généalogie…

Uncanny X-Men #526 [Marvel Comics] Scénario de: Matt Fraction, Allan Heinberg
Dessins de: Whilce Portacio, Olivier Coipel
Sorti aux USA le mercredi 28 juillet 2010

Les lecteurs habitués des crossovers le savent bien: en général, après l’événement vient un épisode de « chill out », plus intimiste, pour mesurer l’effet sur les personnages. La bonne nouvelle c’est que celui-ci ne fait pas trop remplissage puisqu’il est mené en parallèle de la quête des « Five Lights », les cinq nouveaux mutants détectés à l’issue de Second Coming. Ce n’est pas un de ces épisodes neutres où les X-Men jouent au base-ball en évoquant leurs états d’âmes. Reste qu’il faudra sans doute un peu de temps pour s’habituer à la nouvelle place centrale occupée par Hope dans la série, tant l’impression donnée est maintenant de lire les aventures de « Hope et les X-Men » plus qu’un épisode d’Uncanny dans lequel Hope serait simplement un des membres. Cela va sans doute changer la donne pour certains lecteurs… Et là, c’est à chacun de choisir de son camp selon qu’on aime ou pas Hope, bien sûr. Et la nouvelle mutante bleue demande à vivre un peu plus avant qu’on s’attache réellement à elle…

Beaucoup moins flou: le niveau d’écriture. D’un seul coup Fraction se réveille et reprend la main sur certains mutants. Par exemple le coté raillard d’Angel ressort en une ou deux bulles, lui donnant subitement de la dimension. Le ton est plus énergique pour certains personnages, tandis que la dynamique Hope/Cyclops s’installe. De ce côté, c’est plutôt bien vu. En bonus, la courte histoire de « préquelle » de Avengers Crusade, par Heinberg et Coipel, permet de voir comment Magneto prend conscience qu’il a *peut-être* des petits enfants. Bien aimé le moment où Wolverine sort sa double casquette de membre des Avengers ET des X-Men. Seul point faible de cette histoire: la naïveté avec laquelle les X-Men croient vraiment qu’il va en rester là. Franchement les gars, c’est Magneto…

[Xavier Fournier]