[FRENCH] Après la conclusion de leur première mission, certains des membres de la nouvelle X-Force ont des états d’âmes. Et curieusement ce ne sont pas forcément ceux qu’on pourrait croire. Alors qu’une nouvelle menace pointe à l’horizon, c’est aussi l’occasion de mettre un peu plus le focus sur le dénommé Fantomex.

Uncanny X-Force #5 [Marvel Comics] Scénario de Rick Remender
Dessins d’Esad Ribic
Sorti aux USA le mercredi 16 février 2011

Après qu’un « X-Forceur » ait pris une décision drastique à la fin de l’arc précédent, on pouvait s’attendre à des palabres sans fin, le genre de discours moral souvent ressassé au sein des X-Men. Mais les membres de l’équipe sont repassés à autre chose en décidant que, finalement, ils avaient fait ce pour quoi ils s’étaient réunis. Paradoxalement, c’est donc le fait que finalement la plupart de l’équipe refuse d’évoquer la moralité de ses actes qui nous en dit plus sur la mentalité du groupe. Si des remises en questions subsistent, elles ne viennent pas de là où on pourrait le croire. Avec les trois « X-Men » historiques que sont Wolverine, Psylocke et Archangel, Deadpool et Fantomex trouvent rapidement leur place dans la dynamique de groupe. Le dernier, d’ailleurs, est un assez bon lot de consolation pour ceux qui se lamentaient que le run de Morrison sur les New X-Men soit souvent ignoré. Bien qu’il apparaisse par ailleurs en ce moment parmi les Uncanny X-Men, il est certain qu’ici le personnage peut muscler son univers propre.

Sur la menace nouvelle, il est évident, dès la couverture, que Rick Remender surfe beaucoup sur ce que Jason Aaron a pu faire avec Deathlok dans ses récents Wolverine: Weapon X. Il en encore trop tôt pour dire où va l’intrigue mais la chose étonnante dans l’affaire et sans doute la manière qu’à Esad Ribic de se glisser dans le siège du dessinateur. Bien que Ribic soit par ailleurs excellent, je pensais qu’il lui serait beaucoup plus dur de succéder à Jerome Opena tant ce dernier a un style très caractéristique. Bien que Ribic ne se renie pas où n’imite pas son collègue, son approche est assez compatible et il n’y a pas de faute de ton. A son cinquième numéro Uncanny X-Force ne donne aucun signe de faiblir !

[Xavier Fournier]