[FRENCH] Toute équipe « secrète » de super-héros doit un jour passer un cap, quand le secret s’ébruite et qu’il n’y a plus moyen de nier son existence. La nouvelle X-Force en arrive déjà là mais il ne s’agit pas d’une petite « révélation entre amis ». Du coup un des membres (regardez la couverture) est prêt à aller très loin pour empêcher que l’information soit diffusée, déclenchant une cascade d’événements qui entraîne le groupe sur une nouvelle route.

Uncanny X-Force #10 [Marvel Comics] Scénario de Rick Remender
Dessins de Bill Tan, Rich Elson
Sorti aux USA le mercredi 18 mai 2011

Une équipe de super-héros « black ops » qui intègre aussi bien des membres des X-Men qu’un équipier des Avengers, unis à un assassin connu et un voleur international ? Vous imaginez le ramdam si cela se savait ? Et si on savait en prime qu’X-Force élimine des gens sans rendre de compte à personne ? Dans Uncanny X-Force #10, le masque commence à tomber, alors qu’un journal s’apprête à tout révèler sur les agissements de l’équipe. Heureusement que Warren Worthington est là pour empêcher la chose. Encore que… sa solution va entraîner l’équipe dans une nouvelle situation (très) contestable, le remède impliquant de conclure un pacte avec un adversaire de longue date.

On peut faire confiance à Rick Remender pour ne jamais laisser la série et les personnages se reposer ou prendre leurs marques. Depuis le début ils sont confrontés aux implications morales (ou immorales) de leurs agissements et ce n’est pas avec ce numéro que les choses vont se calmer. Pour régler la situation X-Force est obligée de commettre un nouveau délit (et va bientôt devoir se demander s’ils ne sont pas devenus un groupe de super-villains). Au passage on appréciera que les problèmes de personnalité d’Archangel trouvent ici un semblant d’explication logique, ce qui installe les prochains épisodes et le (déjà annoncé) futur retour vers l’Age of Apocalypse. Le récit de Remender est énergique, efficace… Pour le dessin par contre c’est un peu moins çà et on regrette de ne pas voir revenir Jerome Opena. Mais l’effet global reste très percutant, continuant à faire d’Uncanny X-Force sans doute la meilleure série « mutante » du moment.

[Xavier Fournier]