[FRENCH] Il s’est passé quelque chose de surprenant le mois dernier dans Teen Titans. La série a renoué avec l’intérêt ! L’équipe J.T. Krul & Nicola Scott a trouvé un nouveau souffle au titre… Et ça avant même qu’un certain Robin (Damian Wayne) ne vienne y mettre le chaos ! Alors du coup, ce mois-ci, c’est carrément la fête après des années pendant lesquelles les Teen Titans n’étaient pas au mieux de leur forme…

Teen Titans #89 [DC Comics] Scénario de J.T. Krul
Dessins de Nicola Scott
Sortie aux USA le mercredi 24 novembre 2010

Coller Damian Wayne dans les Teen Titans ? La première fois où j’ai entendu parler de l’idée j’ai bien vu la logique commerciale qui consistait à apporter une partie des lecteurs de Batman & Robin. Côté créatif, je trouvais que cela tombait comme un cheveu sur la soupe. Qui plus est dans une série où les héros sont en mode « EMO » depuis des années et alternent les nouveaux line-ups tous les six mois entre deux morts « historiques » de membres de troisième ordre. Et puis le mois dernier cette même série patraque avait déjà repris de la patate grâce à Krul et Scott. Et là… avec un Damian en mode « tasmanian devil », on voit bien où le scénariste veut en venir. Le line-up historique est obligé de faire bloc (même Ravager) contre ce marmot enragé qu’on leur a demandé d’occuper. Sauf que lui ne voit pas les choses comme ça et qu’il est convaincu qu’on lui a donné le leadership de l’équipe.

Teen Titans #89 m’a fait penser à une scène des débuts de la JLI (quand le titre n’était plus que Justice League tout court), au moment où Guy Gardner, campé dans son siège, était convaincu que le reste du groupe n’aurait d’autre choix que le nommer chef. Teen Titans n’est pas un funny book au même sens de la JLI (encore qu’un sens il ne soit pas dénué d’humour) mais la référence est là. Et là où, dans Batman & Robin, on peut se dire que la dynamique traditionnelle du tandem est inversée (avec un héros adulte optimiste et un gamin cynique) ici Damian apparaît dans toute sa splendeur. Petit, enragé, violent ? Il devient d’emblée le Wolverine de l’équipe ! Et là d’un seul coup c’est tout un jeu de relations que réveille. Comment les autres vont-ils pouvoir espérer le gérer ? Quelles seront les réactions de Ravager (d’une certaine manière l’ancienne Wolverine du groupe) ou d’une pacifiste comme Raven. Non, décidément, ce n’est pas juste l’arrivée d’un quatrième Robin (après Dick, Jason et Tim) dans le titre. Cela ressemble bien à un rebond du titre, avec une direction et des auteurs éclairés. Les mois qui viennent nous diront si la greffe continue de prendre mais ça se présente bien !

[Xavier Fournier]