Avant-Première VO: Review Swamp Thing #33[FRENCH] Swamp Thing est débordé sur tous les plans. Dans le monde entier ce sont des menaces liées à l’éco-système qui se déclarent. Il est systématiquement attaqué, harcelé. Et pendant ce temps, dans ce qui passe pour son propre foyer, les gens qui forment son propre entourage ne sont pas tous recommandables. Mais qui manipule qui au bout du compte ?

Swamp Thing #33Swamp Thing #33 [DC Comics] Scénario de Charles Soule
Dessin de Javier Pina
Parution aux USA le mercredi 2 juillet 2014

Charles Soule et Javier Pina continuent de produire la série que pas assez d’entre vous suivent. Une version à la fois plus cérébrale et fun de Swamp Thing, où le jeu des alliances et mésalliances est fascinant, un peu comme si on suivait une chute de dominos. Bien que ce ne soit absolument pas de la Fantasy, il y a un petit côté Game of Thrones dans cette manière de lancer des personnages secondaires et d’être capable de les pousser à bout d’un épisode à l’autre. Bon, j’avoue, le lien avec Game of Thrones vient aussi de l’incroyable ressemblance de The Wolf avec Conleth Hill (l’acteur incarnant Lord Varys dans le show). On savait bien que certains des « proches » d’A. Holland n’étaient pas des anges. Ce mois-ci Soule nous montre les coulisses, le pourquoi du comment des derniers numéros… Et garde en même temps une certaine souplesse, une élasticité scénaristique même, qui fait que jusqu’à la conclusion on peut se demander qui tire les ficelles de l’autre.

Il est vraiment injuste que cette série soit passée sous le radar de pas mal de gens ces derniers mois car les auteurs font des choses dynamiques. Snyder et Paquette avaient été l’équipe créative de la renaissance du personnage et de la série. Mais Soule et Pina symbolisent une expansion de cet univers, incarnée par tout ce casting récent, qui implique aussi bien Capucine que Lady Weeds. Tout le discours sur comment Holland applique ses pouvoirs de façon nouvelle, cet exemple du « bébé », et en même temps cette démonstration de puissance… Tout cela fait que l’on sort d’une énième saga où Swamp Thing serait simplement le newbie qui ne saurait pas comment marche le Parlement des Arbres. Cet aspect est là, c’est certain, mais il y a aussi la démonstration que Swampy n’est pas quantité négligeable et qu’il ne faut pas trop le chercher. Bref, si vous avez laissé tomber la lecture de la série après Snyder en vous disant que c’était fini, procurez-vous d’urgence les épisodes récents, parce que c’est plein de vie (et de mort aussi, c’est vrai).

[Xavier Fournier]