Avant-Première VO: Review Star Wars #1[FRENCH] Star Wars démarre une nouvelle phase de son existence dans les comics en revenant dans le giron de Marvel. Pour l’occasion, Jason Aaron et John Cassaday reviennent aux origines. Luke Skywalker, Han Solo et les autres sont sur le pont. Pour leur plus grand malheur, Darth Vader aussi…

Star Wars #1Star Wars #1 [Marvel Comics]
Scénario de Jason Aaron
Dessins de John Cassaday
Parution aux USA le mercredi 14 janvier 2015

On pourrait dire que Marvel a fait la même analyse que Dark Horse ces deux dernières années en revenant à l’ère classique de Star Wars. Mais plus simplement sans doute s’agit-il de revenir aussi à ce qui faisait le Star Wars de Marvel au début des années 80. Peu de temps après la destruction de l’Étoile Noire, Luke Skywalker et ses compagnons de voyage continuent de lutter pour la cause rebelle. Ce qui saute aux yeux en premier, c’est le dessin de John Cassaday, qui connaît toujours cet effet « figé » qui est malheureux sur certaines scènes d’action (on a l’impression que les personnages sont des Playmobils). Par contre, le dessinateur décroche quelques points en ce qui concerne la ressemblance des héros, qui ont vraiment l’apparence des auteurs d’origine. Et l’effet « figé », inversement, fonctionne mieux quand on voit passer des vaisseaux. Qui plus est les quelques splash pages sont à la fois bien utilisées et justifiées. Le dessin de Cassaday est assez bien réhaussé par les couleurs de Laura Martin. Reste que régulièrement dans les pages les protagonistes ont l’air figé.

Surtout, c’est l’écriture de Jason Aaron qui donne à ce Star Wars #1 sa pêche cinématographique. En dehors d’une scène d’introduction un peu laborieuse (faudrait-il croire que l’Empire n’a pas pensé à s’équiper d’un fichier central digne de ce nom qui le renseignerait sur Han dès son apparition ?), le scénariste trouve assez vite le ton, les voix des héros de la saga. Peut-être que certaines touches sont un peu too much (« This is not the ***** you’re looking for ») mais pour ce qui est du ton, l’auteur s’en tire très bien. Cela, et de nombreux éléments de décors que l’on pourrait croire sortis des films, font que le Star Wars de Marvel commence par un parfum d’authenticité…

[Xavier Fournier]