Avant-Première VO: Review Spider-Verse Team-Up #1[FRENCH] En complément de l’arc Spider-Verse dans Amazing Spider-Man et d’Edge of Spider-Man, Spider-Verse Team-Up nous montre comment les Spider-Men recrutent et sauvent certains protagonistes de la saga. Premier arrêt du côté d’un certain Ben Reilly et d’une créature réellement monstrueuse.

Spider-Verse Team-Up #1Spider-Verse Team-Up #1 [Marvel Comics] Scénario de Christos Gage & Roger Stern
Dessin de Dave Williams & Bob McLeod
Parution aux USA le mercredi 5 novembre 2014

Il existe une terre alternative où Peter Parker n’a jamais retrouvé ses pouvoirs et où Ben Reilly est demeuré le Spider-Man en titre. Mais, Peter ou Ben, tout héros « spider-totemique » est menacé par les Inheritors. Le « Old Man Spider-Man » et Spider-Ham débarquent donc sur son monde pour tenter de le recruter. Si la saga du clone n’est pas franchement un bon souvenir pour une partie des fans de l’Araignée, Christos Gage a une idée intéressante : recentrer le débat et souligner que dans les années 90 Ben Reilly était un regard neuf, plus optimiste, par rapport à Parker qui, lui, était parti vers le dark. L’approche du scénariste est donc de faire de Reilly quelqu’un qui a une force bien particulière, à la grande surprise de ses nouveaux alliés. Tout cela à un petit côté Supremacy (Supreme d’Alan Moore) ou même Multiversity (le rôle de Spider-Ham étant proche de celui de Captain Carrot). La chose que je regrette un peu, c’est qu’on n’ait pas trouvé le moyen d’utiliser le vrai Reilly. Après tout Octopus, le Superior Spider-Man, arrive bien à participer, lui. Nous donner une version alternative d’un clone, c’est un peu… complexifier la chose. D’un autre côté Gage a trouvé le bon moyen de l’utiliser. Et le dessin de Dave Williams est vraiment sympa.

L’autre histoire nous est servie par Roger Stern et Bob McLeod. Ce dernier canalise quelque chose d’assez spécial. Il y a un petit côté Starlin dans certaines de ses silhouettes. Deux Spider-Men se partagent l’affiche, c’est-à-dire le Spider-Man Noir cher à Fabrice Sapolsky et David Hine mais aussi une autre version alternative d’un arc bien connu : un Spider-Man à six bras qui visiblement ne s’est pas sorti de la même manière des événements d’Amazing Spider-Man #101. Eux tentent de récupérer un Peter Parker qui a encore tourné autrement. L’histoire se laisse lire mais apporte moins au crossover global. D’une manière générale Spider-Verse Team-Up n’est pas incontournable, même si on suit Spider-Verse. On est plutôt dans la même tonalité qu’une anthologie à la A+X. Mais ça reste une forme de bonus sympathique, qui laisse la parole à des Spider-Men peut-être un peu écrasés dans l’arc central.

[Xavier Fournier]