Deuxième épisode d’une mini-série un peu particulière pour le Tisseur de toiles : et si Spider-Man avait vieilli en « temps réel » depuis son apparition en 1962 ? Situé dans les années 70, on revisite l’une des sagas mythiques de Spidey.

Spider-Man: Life Story #2 [Marvel]
Scénario de Chip Zdarsky
Dessins de Mark Bagley
Parution aux USA le mercredi 17 avril 2019

Après un premier numéro qui voyait l’affrontement entre Spider-Man et le Bouffon Vert, nous voici une dizaine d’années plus tard. Peter/Spidey travaille comme scientifique avec le grand Reed Richards des Quatre Fantastiques. Il a épousé Gwen Stacy, qui elle collabore avec le Professeur Warren. Pendant ce temps, Norman Osborn (alias le Bouffon Vert) rumine sa vengeance en prison. Il tente tant bien que mal d’y mêler son fils, Harry.

« The war… It just drags on and on… »

Chip Zdarsky revisite ainsi décennie après décennie les grands moments de la vie de Spider-Man. Et les années 70 ont été marqués par les prémices de la saga du clone. Du coup, on voit en accélérer ce que les choses auraient pu donner si cette saga n’avait pas traîné (trop ?) longtemps. Le fait que Mark Bagley soit le dessinateur de cette épopée donne un sentiment de nostalgie et de modernité qui colle parfaitement. Il ne faut pas oublier qu’avant d’être le dessinateur de plus de cent numéros d’Ultimate Spider-Man, Mark Bagley a longtemps œuvré (notamment dans les années 90) sur différentes séries Spider-Man. Zdarsky choisit d’injecter également dans le récit super-héroïque des éléments historiques. C’était déjà le cas à l’époque. Spidey était confronter aux problèmes de la société. Stan Lee et les autres scénaristes Marvel utilisaient d’ailleurs les problèmes de la société de leur époque pour injecter un aspect réaliste à l’histoire. Et c’est toujours le cas dans les comics actuels. Dans ce cas précis, le conflit en question est l’enlisement des USA dans la guerre au Vietnam. Les échanges entre Reed et Peter, bien qu’abordant un sujet des années 70, restent d’actualités, dans un monde où la technologie ne cesse d’évoluer. Après tout, qui ne s’est jamais demandé ce que ferait un super-héros s’il existait dans notre société ? 

[Pierre Bisson]