Spider-Man & The X-Men #1[FRENCH] Les X-Men ont décidé de jouer l’ouverture et d’inclure parmi les professeurs un non-mutant de plus. Après Deathlok ou Warbird, c’est donc Spider-Man qui s’y colle. Un seul problème : cette décision a été prise par Wolverine. Et comme ce dernier est mort, personne ne veut vraiment de Spidey sur le X-Campus. Sauf le lecteur ?

Spider-Man & The X-Men #1Spider-Man & The X-Men #1 [Marvel Comics] Scénario d’Elliott Kalan
Dessin de Marco Failla
Parution aux USA le mercredi 10 Décembre 2014

Spider-Man en aura vraiment vu de toutes les couleurs. Membre des Avengers ou des Fantastic Four, le voici qui fait des heures sup’ chez les X-Men comme professeur au sein de la Jean Grey Academy. L’astuce de fond n’est finalement pas très différente de celle qui l’avait vu rejoindre les FF après la mort de Johnny Storm. Cette fois, c’est après le trépas de Wolverine qu’il arrive chez les mutants, sans doute parce que le griffu le pensait capable d’amener un peu d’humanité (au propre comme au figuré) dans les murs. L’ennui étant que tout le monde n’a pas passé des années au sein des Avengers. La plupart des mutants ont un réflexe de méfiance (c’est même un poil surjoué quand on voit The Beast faire partie du lot, alors que s’il y a bien un mutant intégré, c’est lui). La parano des X-Men serait encore plus galopante si les gens de l’académie savaient qu’en prime Spider-Man est envoyé parmi eux pour une mission secrète.

On comprendra la méfiance que peut déclencher un concept tel que « Spider-Man & The X-Men », titre commercial s’il en est. Mais Elliott Kalan et Marco Failla trouvent super vite leurs marques. Ils font de cette série nouvelle la suite thématique du Wolverine & The X-Men de Jason Aaron, avec Spidey dans le rôle du candide, qui découvre et réenchante l’académie mutante. Pour lui, tout est à apprendre, à découvrir, et cela place d’emblée ce nouveau titre régulier bien au delà second volume de Wolverine And the X-Men (post-Aaron). Il y a aussi quelque chose qui tient de l’ambiance des Marvel Team-Up des 70’s. En particulier l’arrivée de deux super-vilains qui, comme par hasard, sont ennemis des deux parties en présence. Mais il y a dans tout cela un ton assez enjoué qui nous change de la morosité ambiante (y compris et surtout chez les X-Men). Il est trop tôt pour avoir un avis définitif sur la série, mais ce premier épisode est bien prometteur… Clairement plus sympa que le boulot de commande que l’on aurait pu craindre.

[Xavier Fournier]