[FRENCH] Dan Abnett et Andy Lanning continuent leur arc initial sur la série tandis que le Soldier Zero est toujours coincé dans un hopital et encerclé par différentes factions. Un épisode qui n’est pas franchement mauvais (d’autant que Javier Pina continue de donner un peu de relief à l’ensemble) mais on a quand même l’impression que la série peine à passer le niveau supérieur.

Soldier Zero #6 [Boom!] Scénario de Dan Abnett & Andy Lanning
Dessins de Javier Pina
Sorti aux USA le mercredi 16 mars 2011

Dan Abnett et Andy Lanning, les scénaristes géniaux de Legion, Guardians of the Galaxy ou Heroes for Hire ont donc repris les choses en main sur Soldier Zero. Mais ils sont sans doute un peu handicapés par le fait que l’univers de Soldier Zero reste encore un peu mince. Entre les traqueurs extra-terrestres et le cliché des « men in black » du gouvernement qui chassent l’extra-terrestre (eh ho ? ca va, tout le monde a vu E.T. !), il conviendrait d’injecter en masse de l’air frais, de nouveaux personnages (d’autant qu’on sait qu’Abnett et Lanning font des merveilles quand il y a un large casting). Ce qui manque à cette série, c’est un univers étendu. Quelque chose à la Invincible, qui permettrait de fournir un flot d’amis/ennemis sacrifiables à volonté. Les deux scénaristes ont ajouté l’homme à l’iPod cosmique la dernière fois mais il faudrait sans doute muscler là chose dans ce sens car là, en tout et pour tout, on vient de passer deux épisodes (ou presque) où le Soldier Zero se battait dans le même couloir d’hosto…

Javier Pina fait ce qu’il peut pour renouveler le cadrer mais ce n’est pas aisé. On sent néanmoins, à travers l’apparence des « Warvolves » et des hommes en armure du gouvernement qu’il tente d’instaurer une marque de fabrique, une tonalité visuelle. Tout ça n’est pas déshonorant mais on se demande bien s’il y a une direction sur le long terme. On sait que sur cet arc une transition s’éffectue, qu’il reste encore des idées de Lee et de Cornell à écouler et qu’à partir du prochain on peut espérer que Dan Abnett et Andy Lanning auront vraiment les coudées franches. Espérons qu’ils sauront apporter du caractère à cette série qui manque d’épice…

[Xavier Fournier]