[FRENCH] Les Secret Avengers sont en rade sur le monde-mère des Kree. Mais… qu’est-ce qu’on en a à faire ? Le point d’orgue du numéro reste le retour d’un Captain Marvel bien décidé à exterminer tous ceux qui se dressent contre la gloire de l’Empire. Et du coup les rangs des Vengeurs explosent, entre les pro-Kree et ceuix qui se contentaient de passer par là…

Secret Avengers #27 [Marvel Comics] Scénario de Rick Remender
Dessins de Renato Guedes
Sorti aux USA le mercredi 23 mai 2012

Captain Marvel est de retour. Encore. Seulement cette fois il ne semble pas qu’il s’agisse d’un skrull se prenant le héros Kree mais bien de l’originel. Un Captain Marvel habillé de blanc et de vert puisqu’il obéit de nouveaux aux ordres de l’Empire (les fans de continuité se souviendront que sa tenue rouge et bleue était supposée être celle des traîtres). Allez, on va dire qu’il n’est pas lui-même, que l’Intelligence Supreme a orchestré sa résurrection de manière à ce qu’il lui obéisse et que tout ça sert un but. Encore qu’on tique sur certaines choses. Par exemple le fait que Mar-Vell parle de son cancer comme étant « figé » (c’est à dire encore présent dans son corps mais pas assez pour le menacer dans l’immédiat). Et là on se demande ce que c’est cette méthode de résurrection qui le guérit du cancer mais à moitié (juste ce qu’il faut pour ne pas menacer le lancement d’une série Captain Marvel d’ici quelques mois avec Carol Danvers dans le rôle titre). On se demande aussi pourquoi d’un coup Mar-Vell a l’air si pressé de tuer des terriens alors que même avant son arrivée sur Terre, dans les sixties, c’était loin d’être un sanguinaire. On se demande, enfin, ce qu’on a mis dans la nourriture de Ms. Marvel et Protector pour qu’ils se comportent comme des pantins. Même la soudaine crise d’amour de Carol n’explique pas la facilité avec laquelle elle se retourne contre les Vengeurs. Alors peut-être qu’il y a une raison, une sorte de transe qui traverse toute la race Kree comme on nous le laisse entendre. Mais du coup la tonalité de l’épisode est pour le moins étrange. On va laisser le bénéfice du doute à Remender mais les réactions des personnages semblent pour le moins « forcées ».

Au dessin, Renato Guedes continue d’adopter un style différent de celui dont il avait fait preuve jusqu’ici. Mais ce n’est pas dérangeant. Au contraire les postures de ses personnages et certains de ses décors Kree donnent à ce numéro un petit je ne sais quoi, un parfum de SF façon Aeon Flux presque (je parle pour certains visages masculins en particulier). Il est difficile de voir où on va avec tout ça, sans parler du fait que les aventures des autres Vengeurs, la semaine dernière, semblaient porter un sérieux coup à la chronologie des personnages. Il va donc falloir voir à l’usure où s’en va cette intrigue. Pour l’instant ça tient surtout avec l’ambiance instaurée par Guedes.

[Xavier Fournier]