New Avengers #48[FRENCH] Toujours dans la clandestinité, la nouvelle version des New Avengers fait le tour des portes qui leur restent ouvertes (et même de certaines qui leur sont fermées) pour retrouver et sauver la dernière prisonnière des Skrulls. Un épisode de relance qui ne laisse pas la place au temps mort.

New Avengers #48 [Marvel] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Billy Tan
Sortie américaine le 24 décembre 2008

New Avengers #48« Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour l’interruption de nos programmes ces dix derniers mois ». Voilà ce presque qu’on aurait voulu voir sur la première page de l’épisode, après une dizaine de numéros dans lesquels, pour les besoins de Secret Invasion, on nous a montré un peu tout sauf les Vengeurs en tant que tels.  Il n’y a pas cette inscription donc mais clairement Bendis, débarrassé de l’Invasion, peut enfin se concentrer à nouveau sur ce titre et ça se sent.

En un numéro il reconstruit le groupe (d’ailleurs la couverture n’est que partiellement représentative de la composition de l’équipe), enlève un membre et rajoute aussi plusieurs nouvelles têtes avant de donner à tout ce monde une mission commune. C’est sans doute cette recomposition qui attirera plus l’attention du fan. Disons que l’évolution se fait dans la continuité, qu’on retrouve le noyau dur qui animait l’équipe jusqu’ici et que les nouveaux arrivants ne remettent pas en cause la philosophie et le fonctionnement des New Avengers. C’est une continuation plus qu’une révolution, à ceci près que cela fait des années qu’on n’avait pas vu cette branche des Vengeurs avec un line-up autant féminisé.

Le « départ » d’un des membres n’est pas traité comme un événement en soi mais s’il y en avait bien que j’imaginais rester par pure amitié, c’était bien lui. Il choisit bien son moment pour prendre du recul celui-là… Inversement l’arrivée d’un(e) ancien(ne) membre des Mighty Avengers se fait de façon rapide, sans qu’on ait trop le temps de savoir ce qui se passe dans la tête du personnage. Néanmoins ce sont des détails dans un épisode qui, globalement, tient la route et se termine sur un « cliffhanger » qui fait qu’on se demande ce qui va se passer le mois prochain. On retrouve un peu l’énergie dont le titre faisait preuve au moment de Civil War et avant Secret Invasion et ce n’est pas plus mal ! Billy Tan a l’air lui aussi plus inspiré par cette nouvelle approche… Bref, l’errance de ces derniers mois semble appartenir au passé et la série se lance sur de nouvelles pistes, avec des alliances parfois surprenantes.

[Xavier Fournier]