[FRENCH] Les fans des New Avengers risquent d’être surpris par la teneur de ce numéro où aucun des héros habituels n’apparaît. Pas même Iron Fist qui est pourtant sur la couverture ! Mais assez rapidement on comprend que cet épisode réinjecte beaucoup de choses importantes dans le folklore de « Poing d’Acier ». Au point que ce numéro a, à bien des égards, le parfum d’un épisode d’Immortal Iron Fist…

New Avengers #25 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Mike Deodato & Will Conrad
Sortie au USA: Mercredi 25 avril 2012

Dans une scène mimant énormément l’ouverture d’Avengers vs. X-Men on découvre que le Phoenix est déjà passé sur Terre dans un lointain passé et que sa légende est liée… à K’un-Lun, la ville d’Iron Fist. New AVengers #25 se passe donc à une autre époque et sans aucun des protagonistes habituels de la série. De quoi vexer certains lecteurs ? Peut-être mais c’est aussi la première fois que Bendis s’intèresse autant au mythe d’Iron Fist, Danny Rand étant souvent resté dans l’ombre de Luke Cage. Le dernier grand fait d’armes d’Iron Fist dans les New Avengers correspondait à son changement de couleur de costume. Là, il est clair qu’il va être amené au centre des choses dès les premières pages… Et Bendis, comme souvent, choisi une route oblique, des personnages secondaires découvrant le secret qu’il va falloir transmettre à Rand.

Si vous lisez New Avengers pour voir Ms. Marvel, Luke Cage, Daredevil ou les autres… Pas de ça ce mois-ci. Ceci dit l’épisode est loin de voler sa bannière « AvX » puisqu’à l’évidence il contient l’ébauche de renseignements importants. Si, comme moi, vous faisiez partie des lecteurs d’Immortal Iron Fist vous ne devriez cependant pas y perdre au change. Une seule chose m’intrigue. Bendis a l’air de décrire la K’un-Lun moderne d’une manière très proche de ce qu’on pouvait lire dans les années 70, c’est à dire avec un Yu-Ti toujours aux affaires et un Thunderer qui obéit. Hors, dans Immortal Iron Fist, Yu-Ti était déposé au bénéfice du Thundereder, dans l’idée d’une gestion des choses plus démocratique. Là, ca n’a pas l’air d’être le cas. C’est pour le moins curieux mais peut-être qu’il y a une explication à venir…

[Xavier Fournier]