Avant-Première VO: Review New Avengers #21

[FRENCH] Confrontés aux Dark Avengers, les New Avengers ont pu s’en tirer et effectuer un « retrait stratégique ». C’était néanmoins sans compter avec la présence de la dernière recrue des Vengeurs Noirs : Ragnarok, le clone de Thor. Les Nouveaux Vengeurs n’étant pas aussi puissants que l’équipe centrale dirigée par Steve Rogers, ont-ils la moindre chance ?

New Avengers #21 [Marvel Comics]
Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Mike Deodato
Sorti aux USA le mercredi 15 février 2012

Si ce n’est que Norman Osborn semble être du coup présent à deux endroits différents en même temps, le scénariste Brian Michael Bendis donne assez au lecteur le sentiment d’une attaque de front contre les différentes équipes d’Avengers. Dans « New », Luke Cage, Spider-Man et les autres sont surtout confrontés aux Dark Avengers tandis que dans la série Avengers « tout court » doit faire face à une horde d’agents du H.A.M.M.E.R. désormais bardés de superpouvoirs. En dehors d’un Osborn au don d’ubiquité, l’assaut semble assez cohérent, à la fois frontal et cérébral. Et des deux côtés les Vengeurs sont renvoyés dans les cordes. On appréciera la poursuite d’une tendance : la mise en évidence d’un Iron Fist qui ne se contente plus d’être au fond de la case en jouant seulement les meilleurs amis de Luke Cage. Ces derniers temps il a mieux participé aux batailles et ce numéro le consolide dans ce rôle.

Même si on ne peut pas vraiment dire qu’Osborn fasse dans la finesse, Bendis l’utilise dans les deux titres de la semaine comme une démonstration que la force fait loi. A partir du moment où les forces d’Osborn prédominent mais font semblant de ne pas abuser de leur position, c’est là que les Vengeurs (nouveaux ou autres) perdent la bataille. C’est là le vrai intérêt puisque le faux-Thor reste très « factuel ». On ne sait pas trop où Bendis va avec ça, d’autant qu’il y a le risque que le futur Avengers vs. X-Men oblige à ranger les jouets dans l’urgence. Mais pour l’instant cette bataille sur plusieurs niveaux a du potentiel, d’autant que Deodato, aux dessins, ne faiblit pas. Espérons que sur la fin le souffle ne s’effondrera pas.

[Xavier Fournier]

Be Sociable, Share!