Avant-Première VO: Review New Avengers #20

[FRENCH] Après quelques mois passés à réunir la seconde génération des Dark Avengers, Norman Osborn est enfin prêt à un conflit frontal contre les New Avengers. L’occasion de voir comment certaines recrues de l’ex-Iron Patriot se comportent au combat. Mais aussi un moyen de mettre l’actuel composition des Nouveaux Vengeurs à l’épreuve. Le tout monté comme un combat de jeu vidéo…

New Avengers #20 [Marvel Comics]
Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Mike Deodato
Sortie aux USA le mercredi 11 janvier 2012

Dès les premières pages nous sommes d’une certaine manière prévenus : chacun des deux groupes rangé d’un côté de la page, avec un « GO! » central… Le combat New Avengers/Dark Avengers se veut comme une sorte de Tekken confrontant les deux équipes. D’ailleurs on notera que sur certaines pages on a plus l’impression d’une multitude de duos s’affrontant plutôt que d’une vraie bataille rangée. Ces réserves, cependant, doivent céder le pas en raison d’autres passages où Brian Michael Bendis s’intéresse à des combinaisons et des collaborations entre personnages. Ainsi c’est d’une certaine manière le premier « combat d’équipe » de Daredevil et on voit tout de suite ce qu’il apporte au groupe. Ce n’est pas seulement un acrobate de plus mais un tacticien. Son sens radar fait à sa manière des ravages. Et le sens d’araignée de Spidey est lui aussi utilisé plus finement qu’à l’habitude. Même si l’effet « début de niveau » des premières pages en calmera sans doute plus d’un, il est rare de voir Bendis s’intéresser véritablement à la collaboration entre les membres… Et ca fonctionne plutôt bien du point de vue de la narration.

De manière surprenante les débuts des nouveaux Dark Avengers sont inégaux. Certains sont de véritables machines de guerres tandis que d’autres ratent magistralement leur baptème du feu. Par exemple le combat entre les deux Spider-Men n’est certainement pas celui qu’on pouvait attendre. De facto, Bendis chorégraphie ici un combat dont on ne devine pas à l’avance les rebondissements. En tout cas pas *tous* les rebondissements. Parmi les regrets : Dommage qu’une nouvelle fois Doctor Strange soit réduit au rang de moyen de transport, décrit comme un personnage pas du tout adapté aux combats (encore heureux que ces temps-ci il a la série Defenders pour se refaire). Et la conclusion me semble également bizarroïde dans le sens où je me demande comment les héros savent qu’ils ne sont pas confrontés à « l’authentique ». Mais globalement c’est un meilleur épisode que ce que j’attendais. Deodato n’y est pas pour rien : on voit bien qu’il maîtrise les personnages et qu’il leur donne chacun une expression corporelle différente (notez dans la double page d’ouverture comment Daredevil court dans une pose qui n’est pas la même que ces voisins par exemple). Mais comme toujours avec Bendis il faudra sans doute juger cet arc au moment de la conclusion…

[Xavier Fournier]

Be Sociable, Share!