[FRENCH] Black Cat a été un peu rare ces derniers temps parait-il. Du coup les citoyens de l’univers Marvel ont oublié ce dont elle est capable ou pas. La voici accusée d’un vol pour lequel elle n’est pas coupable. Seul Spider-Man la croit. Et il recrute l’aide du plus super-héroïque des avocats : Daredevil. Pour l’occasion le scénariste Mark Waid prend les commandes d’Amazing Spider-Man, le temps d’un crossover avec la série de Matt Murdock…

Amazing Spider-Man #677 [Marvel Comics] Scénario de Mark Waid
Dessin d’Emma Rios
Sortie aux USA le mercredi 11 janvier 2012

Pas l’impression que Black Cat ait été aussi « absente » d’Amazing Spider-Man et de l’univers Marvel en général que l’introduction veut essayer de nous le faire croire. Et on voit encore moins comment son association avec les Heroes for Hire pourrait être considéré comme un mauvais point en termes de réputation. Mais en un sens peu importe. Sur ce préambule un peu curieux il est vrai (Mark Waid passe quelques pages à essayer de nous persuarder que Felicia et Peter s’étaient un peu perdu de vue), l’histoire débouche finalement sur une situation classique mais efficace : accusée d’un cambriolage, Black Cat fait le suspect idéal vu son passé trouble. Heureusement Spider-Man qui se trouvait avec elle sait qu’elle n’a rien fait et se tourne alors vers Matt Murdock/Daredevil pour assurer sa défense. L’histoire ne semble pourtant pas vouée à se conclure au tribunal et les deux super-héros passent à l’action…

Mark Waid nous donne ici une approche très conventionnelle dans la structure mais le talent du bonhomme est apparent dans les dialogues. Là où on comprendrait que l’actuel scénariste de Daredevil ne se donne pas la peine de faire référence à Shadowland, il s’y intéresse au contraire, insiste sur le fait que les deux héros n’ont pas été vraiment en tandem depuis. Il induit une méfiance dans les retrouvailles mais aussi, à force égale, une complicité (les discussions autour de quelle route prendre par les toits donnent l’impression d’entrer dans le quotidien de deux voltigeurs urbains autrement qu’à travers des anecdotes de combat). Waid sait jouer sur la camaraderie et j’en viens à me dire que je serais assez curieux de le voir s’essayer à New Avengers. Dans le même temps les dessins d’Emma Rios sont une vraie bonne surprise. Rios est une protégée de Waid depuis l’ère de Boom! mais je n’ai pas toujours trouvé que son style convenait à du super-héros « premier degré ». Ici, elle emprunte quelques astuces de style à Paul Pope ou à une Becky Cloonan (ou en tout cas elle va dans cette direction) mais prend soin de matérialiser le sens radar de DD à l’instar de ce qui se fait dans la nouvelle série. Le résultat global donne un épisode énergique, dans une ambiance différente des récentes aventures de Spidey. Pas désagréable du tout, bien au contraire…

[Xavier Fournier]