Avant-Première VO: Review New Avengers #16

[FRENCH] New York est ravagée par les attaques de Sin et du Serpent. Comme vu le mois dernier, avec Squirrel Girl, il n’y a pas un héros qui ne soit pas sur le pied de guerre. Ceci implique donc aussi Daredevil, qui vient donner un coup de main pour résister à l’armée de nazis en armure de combat. Un numéro qui permet à Bendis de remettre la main sur « Tête-à-cornes »…

New Avengers #16 [Marvel Comics]
Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de Mike Deodato
Parution aux USA le mercredi 14 septembre 2011

Avec le jeu des communiqués et des previews, on sait à l’avance en quoi consiste ce numéro. Ni plus ni moins que l’arrivée de Daredevil chez les New Avengers. Bendis avait déjà failli le faire il y a quelques années, avec Ronin, puis s’était ravisé pour un ensemble de raisons. Cette fois l’optique est très différente puisque le personnage n’est pas recruté par Captain America dans un café. Au contraire c’est le feu de l’action qui l’impose. Ce qui fonctionne plutôt pas mal dans un sens puisque du coup Daredevil ne demande rien (ce n’est pas vraiment dans sa nature de frapper à la porte des Vengeurs), que les Vengeurs ne font pas, d’une certaine manière, le premier pas mais que la chose s’impose finalement à tous. Depuis Shadowland on ne peut pas dire que c’est/c’était le grand amour entre DD et Luke Cage et Bendis trouve ici le bon moyen pour que le « naturel revienne au galop » et que certaines vieilles amitiés soient sauvées…

On apprécie également que Bendis ait intégré les modifications récentes, le nouvel angle (ou l’angle ancien renouvelé) de Mark Waid sur la nouvelles série Daredevil. Bendis ne reprend pas le personnage en faisant l’aveugle, comme si rien n’était arrivé depuis qu’il en quitté l’écriture. C’est plutôt bien vu puisque du coup l’évolution est organique. Par contre… PAR CONTRE… Il faut absolument faire comprendre à Bendis que cette histoire systématique d’interview vidéos des Vengeurs tourne maintenant en rond depuis depuis des mois et que le gag est maintenant vieux. Je veux bien qu’ici il y a une page ou Hawkeye est en verve qui fonctionne plutôt bien mais sinon ces casiers où on voit des bustes de Vengeurs lâcher des bouts de phrases, ça tourne vraiment au laborieux. Ici c’est érigé en fil rouge de la série et il faut bien reconnaître que dans le genre « Mission Brief », Abnett et Lanning s’en tiraient autrement mieux sur leur Guardians of Galaxy. Donc globalement l’épisode est assez sympathique malgré le fait que la fin avait été largement annoncé mais il faudrait vraiment se débarrasser de ces pages de parlottes qui mangent de la place et donne l’impression de lire un numéro de 16 pages.

[Xavier Fournier]

Be Sociable, Share!