Avant-Première VO: Review Ms. Marvel #18[FRENCH] A la veille de la disparition de l’univers, la jeune Ms. Marvel a des soucis plus immédiats, qui concernent sa famille. Mais l’apparition de Carol Danvers, Captain Marvel, pour lui donner un coup de main prend des allures de rêve ultime… avant la fin ?

Ms. Marvel #18Ms. Marvel #18 [Marvel Comics] Scénario de G. Willow Wilson
Dessins d’Adrian Alphona
Parution aux USA le mercredi 9 septembre 2015

Ms. Marvel fait partie de ces séries qui ont droit à leur « last Days », c’est-à-dire qu’elle prolonge le prologue de Secret Wars et s’intéresse aux réactions des héros juste avant la fin de l’univers Marvel. Sur ce plan, G. Willow Wilson me fait un peu penser à l’approche qu’avait une Ann Nocenti sur Daredevil quand il s’agissait de participer aux crossovers sans rien sacrifier au côté personnel du héros. Là, Kamala Khan se préoccupe du devenir de son frère, enlevé et soumis à son tour au Terrigen. Deux choses me perdent un peu. La première n’est pas propre à Ms Marvel mais à tous les titres exploitant des « NuInhumans ». Comment des personnes d’une même famille peuvent-ils être ou pas Inhumans de manière aléatoire ? Et dans le cas de cet épisode, il y a aussi la différence de traitement parmi les différents titres « Last Days ». Dans le numéro d’Ant-Man, par exemple, les citoyens lambda sont au courant de la fin du monde imminente. Mais dans Ms. Marvel, c’est un secret bien gardé. Tout cela, cependant, dénote d’un manque de coordination éditoriale mais n’implique rien de mauvais en ce qui concerne les auteurs de Ms. Marvel #18. On regrettera par contre un manque d’explications ou de définitions de la situation qui fait qu’on ne comprend pas réellement ce qui arrive au frère (les personnages eux-mêmes semblent en douter). Si bien que la gravité de la situation, à un moment, devient floue.

Même en période de crossover (et cette série en connaît un certain lot, au point que je me dis que cela va devenir compliqué à conseiller à des lecteurs ou lectrices qui ne lisent pas un paquet de séries Marvel par ailleurs), G. Willow Wilson et Adrian Alphona conservent le côté intimiste de Ms. Marvel. Ici, il s’agit toujours d’acceptation, présentée sous des formes différentes. L’acceptation de Kamala par sa famille et inversement. La présence de Captain Marvel est peut-être un peu en dehors de ce cadre familial mais Kamala projette tellement de choses vers Carol depuis ses débuts que ce team-up fait sens, pour cet avant-dernier numéro de la série.

[Xavier Fournier]