[FRENCH] Asgard part à l’assaut de Galactus ! Mais les méthodes de combat entre Odin et le dévoreur de mondes sont plus psychologiques que ce qu’on pourrait penser. Thor et Sif jouent les fantassins dans cette guerre cosmique, en venant aux mains contre le Silver Surfer. Pendant ce temps, Loki a un plan… What else ?

Mighty Thor #4 [Marvel Comics] Scénario de Matt Fraction
Dessins d’Olivier Coipel
Sortie aux USA le mercredi 27 juillet

The Mighy Thor continue sa route et cette histoire, qui se déroule AVANT Fear Itself, nous montre Odin et le peuple Asgardien sur le pied de guerre et dans une attitude autrement plus offensive que ce qu’on peut voir dans le crossover du moment. Les plus grands guerriers d’Asgard s’élançent donc contre le Silver Surfer et son maître. Mais comment Odin et Galactus peuvent-ils se battre, à un tel niveau de puissance ? En jouant le combat au niveau de l’esprit… Et se traitant copieusement de batards ! Arrivé à ce quatrième épisode il n’est sans doute plus utile de dire à quel point les dessins d’Olivier Coipel, son meilleur boulot à ce jour, sont percutants… Ce n’est plus utile mais on ne s’en lasse pas. Que ce soit les Asgardiens en armures cosmiques façon Chevaliers du Zodiaque ou le Silver Surfer (avec son visage très carré, très Kirbyesque) ou les sorcières que Loki s’en va consulter, Coipel fait feu de tout bois…

Au scénario, la dimension allégorique, psychologique, que Fraction amène dans le combat me parait bien vu. En un sens ça fonctionne même bien mieux que lorsque le même scénariste tente un peu la même chose sur Fear Itself. En tout cas il est certain que ce combat Odin/Galactus ne ressemble pas à la plupart des affrontements entre entités cosmiques que nous avons pu voir jusqu’ici. Reste à savoir comment Loki viendra s’insérer là-dedans. Je reste plus indécis sur le sub-plot concernant Volstagg et sa rivalité avec ses voisins intégristes. Difficile de voir où cet angle nous emmène. On frôle parfois le ridicule (mais c’est souvent le cas avec Volstagg) mais peut-être que c’est pour mieux rebondir. On verra. Mais il est certain que l’histoire principale nous est servie avec force et brio !

[Xavier Fournier]