[FRENCH] Howard The Duck et Dum Dum Dugan sont tombés dans une autre réalité où, selon le vieux cliché, les nazis ont gagné la guerre. Sauf qu’ils l’ont gagné tout en répandant le virus zombie à travers leur planète. Même les fameux Invaders sont tombés. Il ne reste plus que quelques héros de troisième ordre pour mener la resistance. Et parmi eux ? Quelques visages méconnus que je ne pensais pas revoir si tôt. Et en tout cas pas dans de telles circonstances…

Marvel Zombies Destroy #2 [Marvel Comics] Scénario de Frank Marrafino
Dessins de Mirco Pierfederici
Sorti aux USA le mercredi 23 mai 2012

Il est loin le temps où Robert Kirkman et Sean Phillips donnaient du corps au concept lancé par Mark Millar, avec les têtes d’affiche de Marvel transformés en cadavres mangeurs de chair. Par la suite Fred Van Lente détourna le concept. Plutôt que de continuer à dépeindre les exploits de version zombies de Spider-Man ou Iron Man, il s’est servi de la notoriété du titre pour la détourner, en profiter pour ramener des personnages bien plus secondaires comme Machine Man, Jocasta et quelques autres du même type. Ce qui était un autre angle, avec un intérêt différent. Arrive le scénariste Frank Marrafino dont je ne suis pas certain d’avoir lu grand chose jusqu’ici et cette fois « Marvel Zombies Destroy » tourne autour d’Howard The Duck, désormais à la tête d’un commando pour éviter que le multivers soit menacé par une nouvelle invasion zombie. Mais quels héros seraient donc capable de suivre les ordres d’un canard colérique ? Simple : des personnages encore plus méconnus que lui. Et là clairement l’objectif n’est plus celui des Millar ou Kirkman. Ni même celui de Van Lente. Marrafino va chercher loin, très loin dans le coffre à jouets, avec des héros comme Eternal Brain (bon encore lui avait l’objet d’apparitions dans la maxi-série Lost Generation) ou même Dynaman. Non ? Sérieux ? *Dynaman* ? Là, ça me coupe la chique. Clairement le but n’est pas de faire des millions avec cette série. Mais inversement le scénariste peut se permettre des choses plus folles avec certains personnages qui ne sont pas commerciaux (tout peut donc leur arriver, que ce soit la victoire, la mort ou la zombification).

J’allais vers cette histoire de « nazis ayant gagné la guerre » en freinant des deux pieds, sachant que c’est un cliché qu’on a déjà vu trop de fois dans les comics. Mais là il y a une sorte de folie caricaturale qui change la donne. Ce ne sont pas les grands moments de Marvel Zombies I et II. C’est autre chose. Et c’est finalement plus marrant que ce à quoi je m’attendais. A conseiller à ceux qui avaient bien accroché à All-Winners Squad: Band of Heroes et à la horde de personnages masqués ramenés par la même occasion (Bon… Là il n’est pas certain que la plupart des héros impliqués survivent à la mini mais ca reste marrant…). Et puis, à l’évidence, à conseiller au fan club du canard Howard ! Pas à se tordre de rire à terre mais marrant quand même…

[Xavier Fournier]