Avant-Première VO : Review Marvel Zombies 4 #2[FRENCH] Pour cette quatrième minisérie (et encore, sans compter le crossover avec Evil Dead) estampillée Marvel Zombies, Fred Van Lente a accentué une direction déjà prise lors de la troisième, à savoir faire la part belle aux seconds couteaux du côté macabre de l’univers Marvel. Au point qu’à un moment de l’épisode on se demanderait presque où sont les zombies… Avant que la situation ne dégénère à nouveau. Au moment où l’actualité nous rabâche l’idée de contagion, Marvel Zombies est dans l’air du temps…

Marvel Zombies 4 #2 [Marvel] Scénario de Fred Van Lente
Dessin de Kev Walker
Sortie américaine le 6 mai 2009.

Marvel Zombies 4 #2Jennifer Kale ? Morbius ? Si les deux premières séries Marvel Zombies ont si bien fonctionné, c’est qu’elles reposaient avant tout sur des versions zombies de Spider-Man, de Wolverine, des Avengers. Je ne suis pas sûr que la majorité du lectorat ait vraiment une idée claire de qui est Jennifer Kale et même (en un sens pire) que la minorité qui la connait s’y intéresse. On pourrait croire que je vais de ce pas me moquer de Fred Van Lente pour nous avoir ressorti le quatrième rang des héros Marvel ? Et bien non ! Je vais même plutôt saluer ce paris risqué qui consiste à détourner le label Marvel Zombies pour aller farfouiller dans les persos méconnus et les traiter comme un terrain vierge. L’escouade (les « Midnight Sons ») conduite par Morbius se retrouve d’emblée au centre des événements, non seulement en ce qui concerne les morts-vivants mais aussi pour certaines retombées de Dark Reign (la présence du Hood et de ses sbires aide, il faut le dire). Van Lente va donc puiser loin, très loin, dans la région du macabre, nous ressort des bad guys tels que Black Talon et construit son histoire de manière à nous intéresser à des Midnight Sons qui, pour la plupart, n’ont pas eu leur chance depuis bien longtemps…

Sa construction est intéressante mais il faut bien avouer qu’à un moment dans l’épisode je me suis demandé où étaient les Marvel Zombies. Je ne parle pas de morts-vivants tout court (ça va, Simon Garth permet de tenir le quota) mais bien les êtres venus de l’autre Terre, ceux qui infectent et qui, pour l’instant, se résument à la tête d’un Deadpool décomposé (je serais d’ailleurs curieux de le voir croiser le Deadpool de Daniel Way). Vers la fin, pourtant, la menace reprend le dessus sous une forme nouvelle. Je ne suis pas certain que les puristes des Marvel Zombies version Kirkman (ceux qui s’intéressent aux zombies qui se sont partagé l’énergie de Galactus, disparus à la fin de la deuxième mini) s’y retrouvent mais globalement Fred Van Lente a le chic pour nous rendre intéressant d’autres échappés du macabre. Au point qu’on aimerait bien que quelques Midnight Sons survivent et évoluent ensuite dans d’autres titres Marvel…

[Xavier Fournier]