[FRENCH] Le Plutonian continue de recruter des allié(e)s en vue d’une évasion et, sans doute, de la bataille qui suivra. Et pendant ce temps d’autres sont à sa recherche pour, peut-être, le faire revenir sur Terre. Kaidan, elle, est prisonnière, sous surveillance d’un véritable mort cérébral. Même les questions de garde-robe deviennent malsaines, on peut compter sur Mark Waid pour garder le cap…

Irredeemable #26 [Boom] Scénario de Mark Waid
Dessins de Peter Krause
Sorti aux USA le mercredi 1er juin 2011

Le Plutonian est toujours retenu sur une planète-prison-asile et compte bien s’en enfuir avec l’aide de quelques autres intérnés qui n’ont rien d’enfants de choeur. La phase est peut-être un peu trop sysmétatique puisqu’en dehors de la pseudo-divinité géante rencontrée en ouverture du numéro, la plupart de ces fous dangereux (ou plutôt supposés fous dangereux) se laissent convaincre plutôt facilement et sans négocier beaucoup, ce qui peut sembler étrange en un sens. Mais globalement, même si cette phase de recrutement est un brin répétitive, elle comporte cependant quelques scènes où on reconnait bien l’approche de Waid. Par exemple la question du costume dans ce numéro ainsi que nature font furieusement penser à des choses déjà vues dans les Fantastic Four du même scénariste. Non pas que le sentiment soit vraiment une impressiond de déjà vu (les contextes sont très différents) mais la patte de l’auteur est bien tangible.

Ce numéro était annoncé comme montrant l’équipe finale assemblée par Survivor mais celui-ci est relativement absent, apparaissant surtout à l’intérieur d’un flashback qui permet d’expliquer un peu les relations de Kaidan avec ses co-équipiers. Néanmoins il renouvelle le casting de la série en continuant d’injecter de gros balaises (toute ressemblance entre le colosse qui entend des voix et le Red Hulk est-elle accidentelle ?) qui ne vont certainement pas rester les bras croisés dans les mois qui viennent. Comme je l’écrivais il y a quelques lignes, la suite d’introduction de personnages est parfois un peu répétitive mais elle apporte massivement un sang nouveau dans la série. Au propre comme au figuré…

[Xavier Fournier]