[FRENCH] James Rhodes, alias War Machine, se voit confier un nouveau titre mensuel (alors que le dernier en date remonte à Dark Reign, ce qui n’est pas si loin). Le meilleur ami de Tony Stark aurait-il plus de chance à la faveur de ce nom d’Iron Man 2.0 ? Il est encore un peu trop tôt pour le dire car ce #1 ne fixe pas encore toute la formule…

Iron Man 2.0 #1 [Marvel Comics] Scénario de Nick Spencer
Dessins de Barry Kitson, Kano, Carmine Di Giandomenico
Sorti aux USA le mercredi 23 février 2011

Après le film Iron Man II, Marvel a décidé de revenir à une approche plus militaire de James Rhodes. Revenu sous les drapeaux, il n’a plus grand chose à voir avec le rebelle qu’on voyait il y a peu dans la série War Machine. Ce qui a pu paraître un virage un peu forcé dans la série Iron Man de Matt Fraction mais le scénariste Nick Spencer mentionne ici la contradiction et on peut donc penser qu’il n’en a pas fini avec ce revirement apparent. Pour le reste ce n’est pas mal écrit mais rien, pour l’instant, ne justifie le nom Iron Man 2.0 où même l’annonce d’un nouvel angle, d’une nouvelle armure pour le personnage. Gageons que c’est sans doute pour le deuxième ou le troisième épisode. En attendant de voir ce que donnera vraiment le Rhodey nouvelle formule, les fans du War Machine habituel devraient s’y retrouver dans ce numéro. En tout cas au niveau scénaristique.

Pour ce qui est du dessin c’est autre chose car même si j’aime bien les dessinateurs concernés, en tout cas de manière individuelle, ils n’ont pas forcément le même style. Un Iron Man 2.0 #1 par Kitson, Kano OU Carmine Di Giandomenico, d’accord. Mais que le numéro de lancement d’une nouvelle série « zappe » ainsi entre trois artistes différents laisse rêveur quand à la cohésion graphique des numéros à venir. Les contrastes de style et des couleurs font que par moment j’ai l’impression de lire une sorte de fill-in qui ne se passerait pas dans l’univers Marvel. Sur la foi de ce que Nick Spencer a pu faire d’autre, je suis plutôt confiant quand à sa capacité à nous étonner quand le vrai sujet de la série se matérialisera. Mais avec les révélations qui tardent à venir et ces dessins à l’ambiance aléatoire, on ne peut pas dire que ce soit une bonne manière de faire démarrer cette série. A juger, donc, au prochain numéro…

[Xavier Fournier]