Invincible Iron Man #9[FRENCH] Après les événements de Civil War, de l’Initiative, de World War Hulk et de Secret Invasion, la liste des erreurs et des excès de Tony Stark est devenue trop longue. Le temps était venu pour un juste retour de bâton. Mais placer Iron Man dans le rôle de la victime le mois dernier n’était-il pas un bref effet-pirouette avant de tout pardonner un peu trop vite ? Et bien non, le personnage ne va pas s’en tirer comme ça…

Invincible Iron Man #9 [Marvel]
Scénario de Matt Fraction
Dessin de Salvador Larroca
Sortie aux USA mercredi prochain (7 janvier 2009)

Invincible Iron Man #9Les méchants ayant la dragée haute ces temps-ci et l’arc actuel d’Invincible Iron Man étant titré « World’s Most Wanted », on savait que Tony Stark allait redescendre de son piédestal à la vitesse « grand V ». Mais on pouvait craindre qu’au passage Iron Man se rachète une conduite de manière un peu trop artifcielle. Tout n’est pas encore joué (on attendra pour pouvoir juger l’arc dans sa globalité) mais à travers l’épisode de ce mois Matt Fraction montre plutôt qu’il joue la carte d’une prise de conscience pour son personnage. On ne peut pas dire que la méthode Tony Stark ait réussit à l’univers Marvel au bout du compte. Et fait qu’il ait réussit à éviter le pire le mois dernier en soutirant une liste de première importance sous le nez du H.A.M.M.E.R. ne suffit pas à l’exonérer. Ce serait un peu trop facile. Le scénariste comme son personnage en conviennent eux-mêmes. Tony Stark doit expier. Pas simplement pour « payer » mais aussi parce qu’il a des choix à faire et des erreurs à régler. Fraction continue d’écrire un héros qui, placé devant l’évidence, doit ravaler son orgueil et faire le ménage, « ranger » les conséquences d’un désastre qu’il a contribué à mettre en place.

Les oreilles basses ? Un vrai sentiment d’être désolé ? Oui mais Stark va un peu plus loin en se mettant réellement en danger, aussi bien pour ce qui est de sa situation physique que sur le plan personnel. Il est près à tout… mais il a encore un plan et quand il a besoin de l’aide d’autrui on reconnait bien sa manière de faire dans sa façon de « piéger » un(e) allié(e) pour lui faire exécuter ses volontés. Pour l’instant ce n’est pas une mauvaise manière de faire. On a l’impression que Stark est prêt à aller au bout pour régler la situation mais dans le même temps on sent un plan poindre. Si Fraction continue sur cette lancée et n’actionne pas une sorte de « tabula rasa » d’ici la fin de l’arc, nous aurons alors un bon compromis et une direction convaincante pour la série, avec un héros sincèrement consacré au rachat de ses fautes sans se dédouaner de ses responsabilités. Cela dit il n’y a pas que la progression de Stark qui est intéressante à observer. Certains de ses plus proches alliés sont également obligés de ravaler leurs certitudes. Du coup, le casting (certes limité) de la série murit beaucoup en l’espace de deux épisodes et il est fort possible qu’on n’ait pas encore tout vu dans ce domaine. Et c’est tant mieux !

[Xavier Fournier]