[FRENCH] Iron Man et Spider-Man. Entre ces deux-là il y a des choses à régler et tout particulièrement depuis Civil War. Problème : on ne sait toujours pas si Peter se souvient de s’être démasqué publiquement et donc s’il en tient Tony responsable. Et ce dernier n’est pas supposé se souvenir de la moindre chose. Cette première rencontre depuis One More Day a donc par moments un parfum bizarre mais a le mérité d’établir les nouvelles bases de leur relation.

Invincible Iron Man #7 [Marvel] Scénario de Matt Fraction
Dessins de Salvador Larroca
Sortie aux USA prévue le 5 novembre 2008

Peter Parker se voit confié un nouveau reportage. Chouette, de l’argent ? Oui mais voilà la mission est d’aller photographier une usine de Stark, détruite pendant l’arc précédent d’Invincible Iron Man. Et le moins qu’on puisse dire c’est que Peter a un petit passif avec Stark, qui était il n’y a pas si longtemps son mentor, lui offrant le gite et le travail. Mais depuis, One More Day est passé par là… Tony ne se souvient pas que Peter est Spider-Man mais les deux hommes gardent un souvenir au moins rudimentaire de ce qu’a été leur relation dans un passé proche.

Difficile de savoir où se place cet épisode par rapport à Secret Invasion (c’est d’ailleurs un casse-tête assez répandu dans les séries Marvel depuis un mois ou deux) et s’il existe certains non-dits qui découlent du dernier épisode de la minisérie de Bendis et Yu. Dans l’état Iron Man ne me parait pas aussi pressé d’arrêter Spider-Man qu’il pouvait l’être dans les New Avengers de l’année écoulée. Difficile de savoir si quelque chose est venu calmer un peu son ardeur à emprisonner ses camarades… Ou si Matt Fraction a simplement décidé d’adoucir le trait, de ne pas en faire le « facho » tel qu’il a été perçu dans d’autres séries. Fraction est obligé de jongler avec les modifications de la continuité et les implications potentielles des crossovers récents ce qui fait que la portée du propos est un peu atténué.

A côté de ça le scénariste arrive à justifier plusieurs pans de son histoire de manière convaincante (par exemple le pourquoi du comment c’est Peter et pas un autre qui est sélectionné pour ce reportage) et nourrit son histoire de plusieurs personnages qui gravitent logiquement aussi bien dans la sphère technologique d’Iron Man que dans la liste des adversaires d’Iron Man. Ceux qui attendaient un grand combat (une sorte de raclée punitive à l’attention de Stark) entre Spider-Man/Iron Man resteront sur leur faim. Les deux personnages ont des philosophies opposées et ne partagent plus leur complicité d’antan. Mais dans ce numéro ils trouvent une certaine manière d’habiter dans le même univers. Comme dit au début, il y a malheureusement une énigme chronologique qui nuit au sens qu’on doit donner à cet épisode. S’il se passe avant Secret Invasion les choses devraient être plus corsées (l’hostilité d’Iron Man n’est pas la même que dans un Avengers/Invaders par exemple). Si c’est après « SI » que l’histoire intervient alors on a au contraire du mal à s’expliquer que les journaux s’intéressent à une « simple » usine détruite alors que la Terre a subit une attaque en règle. Cela vaudra le coup de relire l’épisode d’ici un ou deux mois, quand nous y verrons plus clair dans la ligne temporelle de l’univers Marvel. Pour l’instant l’épisode n’est pas mauvais mais il est un peu en deçà de ce que j’attendais. Il n’en reste pas moins que pour l’instant Invincible Iron Man reste scénaristiquement des années lumières au dessus de ce qui était la norme avant que Matt Fraction ne s’intéresse au personnage.

[Xavier Fournier]