[FRENCH] Clive Barker continue de donner forme à l’univers des Cenobites à travers cette nouvelle génération de comics d’Hellraiser. Un propos qui parfois peut sembler assez autocentré mais qui injecte dans le même temps un certain nombre de scènes et de personnages… Mais est-ce suffisant pour attirer de nouveaux fans ?

Hellraiser #3 [Boom Comics] Scénario de Clive Barker, Christopher Monfette
Dessins de Stephen Thompson
Sortie aux USA le mercredi 13 juillet

Le point fort et le désavantage de Pinhead et des autres Cenobites ont toujours été une seule et même chose. Les personnages ont un charisme certain mais ont rarement trouvé des histoires à la hauteur de leur potentiel. Je veux dire par là que les créatures de Clive Barker ont souvent de bonnes scènes dans des récits par ailleurs assez inégaux. Ce nouveau passage aux comics (après l’aventure lointaine d’Epic) n’est pas limité par des moyens ou des effets spéciaux mais, en un sens, garde un peu la mécanique qui fait que les passages les plus marquants peinent à former un tout global. Et sans doute encore plus pour qui n’aurait pas bien en tête les films et romans de Barker.

Bien que le casting des « victimes » forme une sorte de tapisserie (dans une logique d’ailleurs très télévisuelle, avec les humains de différentes époques étant liés à leur insu par les événements), on peine finalement à s’y intéresser. Dans un premier temps je pense que c’est la lecture au premier degré qui l’emporte (on s’intéresse, apr exemple, à ce prêtre terrifié qui doit résister à une attaque démoniaque avant de chercher le salut dans les tatouages et la boisson). Pour une vision plus globale, il faudra sans doute attendre le TPB (à condition que cette vision opère mieux à ce niveau). Hellraiser aurait, en termes de concept, le potentiel pour être une sorte de 100 Bullets de l’Horreur. Mais sur ce genre d’exercice de style on reste encore loin de la tonalité d’Azzarello. Dans l’état Hellraiser s’adresse avant tout et surtout aux fans de la license d’origine. Pour le potentiel qu’on devine, par contre, il va falloir juger sur la durée pour voir s’il émerge…

[Xavier Fournier]