Avant-Première VO : Review GeNext United #1[FRENCH] Suite de la première mini-série GeNext et, au-delà, de l’univers de « X-Men: The End », GeNext United nous permet donc de retrouver la progéniture des X-Men qui a envie de goûter à la carrière super-héroïque, sous la houlette de Hank McCoy. Mais la recette est (trop ?) connue et, surtout, poussive, avec des personnages mineurs faisant du « partage » de sentiment à tout và avant qu’une menace lambda donne un sens à l’histoire vers la fin.

GeNext United #1 [Marvel] Scénario de Chris Claremont
Dessin de Jonboy Meyers
Sortie américaine le mercredi 13 mai 2008.

GeNext United #1Quelques instants après leur précédente aventure, la nouvelle génération de X-Men doit se poser la question de savoir s’ils veulent ou pas continuer sur cette route de l’héroïsme, tandis que Beast accompagne leurs réflexions. Bon, ne le cachons pas plus, c’est surtout une sorte d’antichambre, d’épilogue de la série précédente. Les jeunes personnages s’y laissent aller à leur lot de confidences, de prénoms révélés, de sentiments étalés. On est quand même dans un contexte très « EMO ». Même si les X-Men ont souvent été dans le pathos, la parlote par petits groupes occupe la plus grosse partie de l’épisode et me rappelle furieusement les mêmes tendances dans les derniers épisodes des New Exiles du même Chris Claremont. A ce stade, l’arrivée d’une héroïne inédite et lorgnant sur un certain « caractère international » est vécu comme une véritable libération, dans le sens où la menace qui la poursuit force les autres à se battre et donc à se taire. Ouf.

Les X-Men (toutes générations confondues) de Chris Claremont sont connus et reconnus. Les recettes qui les accompagnent aussi. Et très franchement à ce stade, le scénariste nous donne plus d’air frais quand il s’éloigne de la route balisée. La nouvelle venue, par exemple, est presque un autre concept en lui-même et aurait peut-être été plus intéressante si dans la même situation elle avait débarqué dans l’antre du Doctor Strange ou de je ne sais trop quel mystique de l’univers Marvel. Là, plongé dans l’univers X, c’est un peu la saison de trop alors que dans le même temps je me garderais bien de dire que c’est fondamentalement mauvais. Non. C’est juste que si c’est pour lire des histoires de mutants russes disant « Tovarisch » ou de cajuns, c’est tout simplement un air connu, même si ils sont supposés être les fils de… Disons que je laisse quand même une chance à GeNext de déboucher sur autre chose, selon l’évolution de la menace au prochain épisode…

[Xavier Fournier]