[FRENCH] Doc Savage, Batman et le Spirit sont sur un bateau. Ou en tout cas dans un même monde partagé, dirigé par Brian Azzarello. Après un prologue Batman/Doc, voici que la série proprement dite démarre, telle que dessinée par Rags Morales. Et le résultat assez intéressant…

First Wave #1 [DC Comics] Scénario de Brian Azzarello
Dessin de Rags Morales
Sortie aux USA le mercredi 3 mars 2010

Ces temps-ci la tendance, enfin « une » des tendances, est au retour vers le « noir », avec d’une part plusieurs auteurs qui lorgnent sur l’écriture noire (Ed Brubaker, Matt Fraction…) et d’un autre côté les projets dûment estampillés « noir » (comme les miniséries récentes parues chez Marvel). On pourrait donc croire que DC entre à son tour dans l’arène avec First Wave, qui réunit divers héros à tendance policière dans un monde où les super-pouvoirs ne semblent pas exister. Ce serait une fausse impression. Dans First Wave, c’est l’effet « Pulp » qui prévaut et si certaines personnes peuvent confondre les deux, il y a une nuance. Dans l’esprit des romans de Doc Savage, la jungle se peuple alors de robots meurtriers ou de mystères à éclaircir. Il y a de l’enquête policière au menu, oui, mais on est également dans une ambiance qui pourrait évoquer un Indiana Jones.

Brian Azzarello est sur le pont, c’est certain, mais Rags Morales est également une donnée importante dans l’histoire (tellement, en fait, que je me demande vraiment pourquoi il fallait d’abord en passer par un prélude dessiné par Phil Noto, dans un style très différent). Morales illustre le récit dans un style hybride, à la fois relativement réaliste mais ménageant certaines mimiques (plus particulièrement sur le Spirit et Dolan). Batman est inexistant dans ce premier épisode mais la présence du Spirit, déjà, permet d’évaluer le champ de la série. Là où Doc Savage reste relativement inchangé, le Spirit doit s’adapter à un registre plus sérieux, plus éloigné de son environnement naturel. Et dans le même temps, comme nous sommes clairement dans un Elseworld (ou tout comme) ce Spirit plus premier degré n’est pas une trahison mais au contraire une très intéressante variation. Ce ne sont pas les codes habituels du Spirit mais (au contraire d’un certain film de Frank Miller) on reconnait cependant l’essence du personnage. Je suis curieux de voir ce que donnera l’arc une fois relié en TPB mais First Wave commence plutôt bien…

[Xavier Fournier]