[FRENCH] Dernier épisode de Fear Itself, le crossover de l’année pour Marvel. Iron Man revient sur Terre avec les bras chargés de cadeaux pour ses camarades Avengers : des armes mystiques capables de faire basculer l’issue du conflit. Et forcément tout ceci débouche sur un gros combat final… Comme toujours  avec cet éditeur c’est « l’après » qui est le plus intéressant car cette conclusion est vite expédiée. Et pour la mort finale, non sérieux… Allons…

Fear Itself #7 [Marvel Comics] Scénario de Matt Fraction
Dessins de Stuart Immonen
Parution aux USA le mercredi 19 octobre 2011

Cela faisait quelques mois qu’Iron Man préparait un arsenal finalement boosté par les sortilèges d’Odin. Avec ça, les Avengers peuvent se retrouver à égalité avec les émissaires du Serpent et se battre. Et donc tout peut se terminer. Fin. Voilà. Je viens de vous résumer et de presque vous « spoiler » Fear Itself #7 tant le synopsis tiendrait presque sur un timbre poste. Non attendez, j’oubliais, il y a bien entendu un « mort de service » car c’est bien entendu, après la Guèpe ou Sentry, il n’y a pas de crossover chez Marvel qui s’achève sans son héros sacrifié… mais quand vous verrez l’identité de celui-ci, vous rirez sans doute un bon coup tellement on ne peut pas croire que Marvel se prive de ce personnage plus de quelques mois (à plus forte raison parce que sa série continue). Cette « disparition » fera peut-être parler sur les sites et forums mais, non, sérieux, on ne peut décemment pas s’impliquer dans une mort si générique. D’ailleurs « générique » est un mot qui résumer bien l’ensemble car le combat final est si vite expédié qu’on ne daigne même pas nous expliquer ce que font les armes magnifiques que le dénommé Iron Man a rapporté d’Asgard. Oui, bien sûr, une bande de héros les manie pour venir à bout des méchants mais certaines d’entre elles sont si peu définies qu’on ne comprend pas très bien ce qu’elles font à part « luir »… Exemple : à quoi servent les « bracelets » de Spider-Man ? A vous de deviner… Le tout dans des combats « sautillants » qui évoquent les heures sombres de Secret Invasion… Bref, une dernière livraison à la narration très alléatoire…

Pour les points plus positifs on appréciera la scène avec « l’autre propriétaire du marteau ». Même si elle est classique, elle reste efficace (encore qu’on comprendra mal qu’ensuite le personnage ne semble plus guère s’en servir alors qu’il s’en est montré digne). On aimera, aussi, les épilogues qui semblent annoncer des situations nouvelles concernant divers personnages (qu’il s’agisse de Hulk, des Defenders ou de la maxi-série Fearless). Mais en définitive on se sera encore fait fourguer un crossover qui s’achève sur un « deus ex machina » et des bouts de fin qui nous demandent de lire d’autres projets pour avoir (dans l’idéal) l’impression d’en avoir pour son argent. Et là, à 4,99 $ la conclusion téléphonée, c’est un peu rêche et en tout cas décevant…

[Xavier Fournier]