Avant-Première VO : Review: Exiles #1[FRENCH] Selon une formule en apparence familière, une demi-douzaine de héros arrachés à leur réalité d’origine se voient confier la mission de réparer l’univers. Witch, Panther, Forge, Polaris, Beast et Blink forment la nouvelle promotion des Exiles, recrutés par quelqu’un de très familier pour ceux qui ont suivi les précédentes séries…

Exiles #1 [Marvel] Scénario de Jeff Parker
Dessins de Salva Espin
Sortie américaine le mercredi 8 avril 2009

Exiles #1Avec un titre comme « Déjà Vu », Jeff Parker annonce d’emblée la couleur : c’est dans les vieux pots qu’on trouve les meilleures recettes et la nouvelle mouture des Exiles ressemble énormément aux débuts de la version de Judd Winick il y a quelques années. L’ambiance, la dynamique de l’équipe et certaines grandes lignes sont « raccords » et on sent bien que la volonté – au moins à ce stade – est de fermer un voile pudique sur l’époque où Chris Claremont s’est intéressé au titre… Et autant être honnête : ce n’est pas plus mal! Le titre retrouve ainsi une certaine fraîcheur, avec une flopée de personnages qu’on est impatient de mieux connaître… Et déjà quelques questions qui semblent se former. Par exemple à quoi ressemble Panther sous sa cagoule et quel est son âge ? Et est-ce qu’il s’agit oui ou non de la Blink qu’on connaissait jusqu’ici ? Et enfin le maître du jeu, celui qui envoie l’équipe en mission, est-il vraiment qui il prétend être ? Beaucoup de choses ressemblent à ce qu’on connaissait mais certaines règles ont changées (par exemple tous les Exiles ont échappé à la mort dans leur terre d’origine et ne peuvent y retourner) et on ne peut s’empêcher de penser que Parker nous réserve quelques surprises de taille dans les numéros à venir.

Sur la composition de l’équipe en particulier… Vous l’avez sur la couverture, donc l’identité des recrues n’est pas vraiment un mystère mais c’est plutôt dans leur nature que le mystère repose. La question n’est pas qui ils sont mais ce qu’ils sont, comment ils se distinguent des versions plus connues au sein de l’univers Marvel traditionnel. Ce qui est claire c’est que cette Polaris a l’air autrement plus « focalisée » que la Lorna Dane classique (j’avoue cependant que sur le segment qui la concerne, j’ai été surpris de voir une Sentinelle lui dire « Hello »… Depuis quand ces robots, même alternatifs, balancent un « salut » à leur victime ?). The Beast semble un tantinet plus bestial… Et Panther n’est pas du tout le héros cynique qu’on connait en particulier depuis que Christopher Priest s’est occupé du personnage. Reste un Forge dont on connait finalement peut de choses (pour l’instant il a l’air identique à ce qu’on en connait, c’est plutôt son monde d’origine qui était assez différent). A ce stade on ne sait pas encore à qui s’attacher car Parker canalisant la dynamique de Winick et de Bedard, il serait étonnant que tout le monde survive forcément au premier arc. Mais tout est dit, on revient carrément vers l’atmosphère des Exiles « canal historique » d’il y a environ trois ou quatre ans. Certains crieront donc à la marche arrière mais pour mon compte je trouve que c’est plutôt bien de refermer la parenthèse Claremont et de repartir sur des bases connues mais avec du sang neuf. « Déjà Vu » ? oui mais pas « Rengaine » pour l’instant…

[Xavier Fournier]