[FRENCH] Mister Terrific arrive sur Terre 2… Mais il est attendu par quelqu’un qui semble en savoir long sur lui. Au bas mot son égal mais peut-être même son supérieur. Pendant ce temps Jay Garrick est au chevet d’un dieu, Alan Scott profite de sa vie privée et un autre personnage masqué apparaît en Europe. Petit à petit James Robison construit la série.

Earth 2 #2 [DC Comics] Scénario de James Robinson
Dessins de Nicola Scott
Sorti aux USA le mercredi 6 mai 2012

Comme la couverture l’annonce, ce deuxième numéro d’Earth 2 est avant tout un épisode d’origine pour le nouveau Flash, avec transmission de pouvoirs et entrée en action. Même si je regrette toujours le coup d’ardoise magique sur l’ancienne incarnation de la Justice Society, celle-ci a ceci de sympathique qu’elle ne donne pas réellement l’impression d’écraser le monde antérieur. On a plutôt la notion d’être dans un univers à la Ultimate. Et sans doute que l’introduction de Mister Terrific en « candide » pour nous aider à découvrir ce nouveau monde encourager cette impression de découverte. L’origine de Jay Garrick est basique (le vieux coup du transfert de pouvoir) mais efficace. On ne perd pas de temps (Normal, c’est Flash) et assez vite le héros est en mode fonctionnel. J’avais un peu tiqué le mois dernier en voyant que Mercury mettait 5 ans à revenir sur Terre pour se choisir un champion mais la situation est évoquée, justifiée, dans cette histoire.

La dessinatrice Nicola Scott est assurément une des force vives de cette série. Immédiatement elle prend en main ce Flash qui a pourtant une apparence différente de ce qu’on a connu auparavant. Elle s’en empare et le gère sans problème. Mais James Robinson donne aussi un scénario sympathique, autrement plus frais que ses dernières livraisons chez DC. Les élèments les plus visibles qui se mettent ainsi en place aident à construire les personnages. Mais on remarque même dans les décors, dans les fonds, des indices, des mentions d’autres personnages civils connus, sans doute destinés à enfiler un masque dans un proche avenir. Ce n’est certainement pas la JSA de Geoff Johns mais, en dehors de çà, c’est une série démarre vraiment très bien pour l’instant…

[Xavier Fournier]