Avant-Première VO: Review Detective Comics #937[FRENCH] Batman, Batwoman et leurs autres alliés sont sur la défensive. Quelqu’un a trouvé le moyen de militariser les bat-méthodes. Et comme ce quelqu’un est vraiment proche de la famille, les secrets de Bruce Wayne sont exposés tandis que ses amis sont littéralement obligés de passer dans « l’underground ».

Avant-Première VO: Review Detective Comics #937Detective Comics #937 [DC Comics] Scénario de James Tynion
Dessins d’Alvaro Martinez
Parution aux USA le mercredi 27 juillet 2016

Il y a à peine quelques numéros, après que Detective Comics ait été « tuné » pour correspondre à Rebirth, on pouvait se dire que l’armée de faux-Batmen qui constituent la menace principale de cette intrigue était partie pour nous occuper une année entière. Et peut-être, allez savoir, que ce sera le cas. Mais grosso modo l’armée en question semblait avoir tous les attributs d’un concept à la Talon : la chose qu’on tire sur six mois avant d’introduire le vrai patron qui, lui-même, demandera six mois à être battu. Sinon plus. James Tynion emprunte cependant une voie bien plus rapide. A peine le groupe de héros a été réuni que la chose a pris une dimension personnelle pour Batwoman et Batman. Il ne s’agit pas simplement de quelqu’un qui les imite mais aussi de quelqu’un qui connait leurs secrets. Et en l’espace d’une poignée d’épisodes on est déjà au courant de qui les menace, du pourquoi, du comment. Le camp des héros est déjà à genoux et on a presque peine à croire que cette formule de Detective Comics a à peine plus d’un mois et demi. Bien sûr le fait d’être bimensuel aide, mais l’équipe créative va vite et bien, nous donnant un récit dense et pas du tout « décompressé ».

« This is what happens when you give a sixteen-year-old genius who doesn’t sleep an unlimited budget »

Tynion joue assez finement sur ses protagonistes. La série a un peu été relancée sur le ton « Batwoman et les autres derrière » mais Batman est très présent (comme l’indique la couverture) et le reste des héros y a droit. C’est un peu chacun à son tour et cette fois Red Robin a un vrai moment, qui va dans le sens de Rebirth. C’est à dire que d’une part, mine de rien, on implique qu’il a fait partie de plusieurs équipes (et donc pas seulement des Teen Titans post 2011) mais surtout on nous rend le Tim Drake limier, fortiche en recoupements et en technologie. En quelques phrases Tynion nous vend à nouveau l’idée d’un jeune surdoué qui n’est pas simplement un (Red) Robin qu’on distinguerait des autres seulement pour une question de taille. Tim est l’un des cerveaux de la bande. Dick est un détective acrobate, Jason un personnage déchu aux méthodes expéditives et Damien une sorte de mini-Diable de Tasmanie. Tim, on l’avait presque oublié, est le Robin « Nerd » (et sans la caricature qui accompagne d’habitude ce terme), celui qui réfléchit aux autres scénarios avant de frapper. Et cet épisode lui rend cette dimension de jolie manière. On est à des années-lumière du Red Robin des Teen Titans ces cinq dernières années. Les autres aussi sont là, chacun avec son phrasé (bon, moins Orphan, c’est certain mais c’est voulu) et ses réactions. On a réellement l’impression que cette version de la Bat-Family « prend ». Et on ne s’ennuie pas. Detective Comics façon Rebirth continue d’être une réussite.

[Xavier Fournier]