Darkness #9[FRENCH] Où en est exactement Jackie ? Est-il vraiment « brouillé » avec le pouvoir du Darkness ? Qu’est-il devenu ces derniers temps ? Un nouveau personnage lui apporte les réponses à ces questions et une solution. Le seul hic, c’est qu’il ne faut jamais faire confiance aux gens qui viennent de l’Enfer. Un épisode un tantinet verbeux mais dense, qui détaille très bien l’évolution récente de Darkness, en y apportant les nécessaires détails…

Darkness #9 [Top Cow] Scénario de Phil Hester
Dessin de Jorge Lucas
Sortie américaine le 24 décembre 2008

Darkness #9La couverture le proclame d’emblée: « un nouveau villain dévoilé ». C’est qu’il faut dire que les personnages « notables » dans l’univers de Top Cow se sont assez peu renouvelés ces dernières années. Bien souvent Jackie, le détenteur du Darkness, en a été quitte pour massacrer, au choix, des gangsters interchangeables et des démons difformes à peine plus originaux. Le Sovereign, apparemment, est parti pour jouer un rôle plus durable. En tout cas il en a le potentiel. Voici ce démon de pierre, habillé dans un costard sur mesure, qui déboule dans la vie de Jackie pour lui apprendre quelques vérités profondes sur sa nature actuelle. Pourquoi le jeune gangster se sent-il bizarre ? Où en est exactement son niveau de puissance ? Et que lui est-il arrivé à l’issue du premier arc, quand il est à nouveau entré dans l’atmosphère, survivant à une chute qui aurait détruit n’importe quoi ? Même Jackie n’a pas la moindre idée de ce que veulent dire ces éléments en apparence disparates. En l’espace d’une discussion, le Sovereign explique tant à l’antihéros qu’aux lecteurs ou en est la série à l’instant T et c’est plutôt bien trouvé. Visiblement Phil Hester n’a aucune envie de s’enfermer dans la routine classique de Darkness. Les petits gremlins répondant aux ordres des Estacado, cela semble faire partie du passé. Jackie, dans son état actuel, est devenu quelque chose de complètement différent. Et quand il réalise quoi, il n’a qu’une envie, redevenir normal.

Et dans la pratique, la solution est simple. Il suffit de rendre un petit service au Sovereign. Allez, un seul. Un petit truc. Tuer quelqu’un. Ca devrait être facile pour Jackie, même diminué, non ? Pourtant dans la seconde partie du comic-book le scénariste s’en donne à cœur joie dans un véritable effet de montagne russe. Quand au Sovereign, je serais curieux de le voir se balader un peu dans les autres séries Top Cow et y lancer d’autres pistes. On a l’occasion de changer une ou deux fois d’avis sur la situation. S’ajoute aux idées novatrices d’Hester le dessin de Jorge Lucas, qui est une véritable rupture sur l’image d’Epinal qu’on se fait souvent des titres Top Cow. Bien plus gothique, plus noir, Lucas frôle parfois des ambiances ténébreuses à la Bradstreet. Darkness a clairement changé de registre ces derniers mois et il suffit de lire ce numéro pour achever de s’en convaincre.

[Xavier Fournier]