Avant-Première VO : Review Dark Avengers #2[FRENCH] Après Secret Invasion, après la mise-en-bouche, après le prologue, après l’origine puis la réaction des héros Marvel voici que les Dark Avengers s’envolent vers leur baptême du feu. Bendis d’explorer ce qui distingue les méthodes du groupe de ce qu’on a pu voir jusqu’ici… Et il est certain que son équipe frappe vite, fort et bien pour en finir avec la menace. Ou pas. Un épisode qui renferme un ou deux moments assez intenses…

Dark Avengers #2 [Marvel] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de Mike Deodato
Sortie aux USA le 18 février 2009

Dark Avengers #2Une chose est sûre: ce n’est pas la faute de Deodato ou Bendis mais Marvel aura vraiment rentabilisé la scène de la conférence de presse du mois dernier en recollant la même case dans une bonne demi-douzaine de titres en l’espace de quelques semaines. Au point d’ailleurs que lorsque j’ai ouvert le comic-book et que je suis retombé sur la même image je me suis dit « Quoi ? On en est encore là ? ». Mais heureusement Bendis sait parler par la bouche de ses personnages et le scénariste nous promet donc que l’effet conférence est terminé pour un moment. Place à un numéro qui laisse la part belle à l’action avec un groupe… qui ne se connait pas encore. S’il existe bien un noyau qui travaillait jusqu’ici ensemble, la majeure partie des autres sont des énigmes à un degré ou à un autre. Première remarque : il y a visiblement des personnages que l’auteur préfère faire parler que d’autres. Norman ou « Spider-Man » ont leur temps d’antenne… Alors qu’à l’opposé « Ms. Marvel » est très limitée (trop, même, quand on se souvient le personnage machiavélique qu’elle était il y a encore peu de temps). Et on en connait finalement peu sur les motivations de Captain Marvel.

Bendis continue également de travailler sur Sentry et, s’il n’apporte pas de réponses nouvelles, le côté psycho du personnage est bien exploité. Au point que même les bad guys sont surpris par sa philosophie et ses méthodes. Il y a une pleine page assez gore à un moment, qui surprend assez à la première lecture… mais qui est finalement tout à fait dans la continuité du personnage. La chose étant que CES Avengers-là ne sont pas habitués à une telle débauche de force. Leur ennemie non plus. Ou peut-être pas. Souvenez-vous qu’il avait fallu une armée de Vengeurs pour la renvoyer dans son château la dernière fois. Alors là, même si les Dark Avengers la jouent moins « clean », le match n’est cependant pas gagné d’avance. En tout cas la bataille est plus intense, c’est sûr… On reste cependant pressé que des relations se tissent entre les membres (sur Mighty Avengers le même Bendis avait un peu botté en touche sur ce terrain-là). En tout il est certains que l’intensité du combat ne donne pas l’impression de lire des pages et des pages de dialogue. On vous avait prévenu, ce mois-ci c’est option action…

[Xavier Fournier]