Avant-Première VO: Review Captain America #25[FRENCH] Steve Rogers n’est plus en état de continuer. Le Falcon, lui, a disparu dans une explosion. La bataille contre Zola semble toucher à sa fin et les Avengers se réunissent auprès de la dépouille d’un compagnon tombé sur le champ de bataille. C’est l’histoire d’une perte et l’histoire d’une renaissance. Les Avengers disent au revoir à un Captain et en trouvent un autre.

Captain America #25Captain America #25 [Marvel Comics] Scénario de Rick Remender
Dessin de Carlos Pacheco
Parution aux USA le mercredi 1er octobre 2014

C’est une grosse semaine pour Marvel. En un sens, elle est même capitale. Entre le début d’Axis dans Uncanny Avengers, les débuts de séries comme Bucky Barnes: Winter Soldier et Guardians 3000 et les remplacements tels que Thor ou, dans le cas qui nous intéresse, Captain America, on définit une part importante de la manière dont les héros de cet univers vont être conjugués pour les mois à venir. Mais on le savait inversement depuis des mois. Et, à la différence de Thor dont l’identité n’est pas établie formellement, le nouveau Captain America a été « officialisé » depuis quelques temps. Même Rick Remender semble s’en amuser en mettant en scène la « fausse surprise » que représente ce remplacement. « Semble » est une nuance importante car le scénariste, sous les apparences, installe un jeu de montagnes russes où c’est le reste qui bouge, les alliés, les amis, les ennemis. En l’espace de quelques pages le curseur passe de Steve Roger à son remplaçant de manière naturelle. Et c’est dans le même temps que la place d’autres personnages se réorganise.

Carlos Pacheco donne ici un excellent boulot, avec des mouvements chorégraphiés (comme quand Jet échappe à ses accusateurs). Rick Remender installe un vrai sentiment cérémonial en utilisant TOUS les Avengers. Je veux dire par là toutes les sections. Les Avengers normaux, mais aussi les Uncanny, les Mighty et les autres. C’est devenu rare ces dernières années (surtout que dans l’ensemble les séries d’Hickman et de Remender ont l’air de se dérouler dans deux univers différents). Et c’est une occasion rare de souligner que ce qui les rapproche c’est leur chef naturel, Captain America. Symboliquement, c’est très différent de la fois d’avant, quand le Winter Soldier avait pris la suite de Steve. Les AVengers étaient dans une phase paranoïaque, au lendemain de Civil War, divisés. Là, au moins dans l’immédiat, il y a un sens de communion. Il y a de la « vista ». La donne change, le ton aussi, et je suis très curieux de voir où Remender va nous emmener à partir de là…

[Xavier Fournier]