Avant-Première VO: Review Batman Eternal #39[FRENCH] Batman est privé de la plupart de ses ressources. Il ne lui reste que pour dernier refuge la Batcave. Mais le reste de son arsenal est tombé entre de mauvaises mains. Le justicier de Gotham se lance alors à la poursuite du Riddler, qui est peut-être le grand manipulateur derrière tout çà. Mais pendant ce temps d’autres protagonistes sont relâchés dans les rues de la ville.

Batman Eternal #39Batman Eternal #39 [DC Comics] Scénario de Scott Snyder, James Tynion IV et Ray Fawkes.
Dessins de Felix Ruiz
Parution aux USA le mercredi 31 Décembre 2014

Scott Snyder aime décidément dépeindre une Gotham qui s’effondre autour de Batman. Voici que Bruce Wayne est à nouveau attaqué sur tous les fronts. Même si Snyder n’écrit « que » les grandes lignes de la série, on reconnaît sa patte. Qui plus est, on reconnaît même la tonalité du récent Zero Year, avec cette combinaison de décomposition de l’univers de Batman tout en jonglant avec des éléments connus du grand public. Pour Zero Year, la ressemblance vient sans doute de l’implication du Riddler, presque coup sur coup. Mais ici, on lorgne ouvertement sur le Dark Knight Rises de Christopher Nolan. Les crapules évadées (Bane en tête) mettant la main sur les bat-engins est un passage évidemment très familier.

Est-ce qu’il y a quelqu’un au dessus du Riddler et, le cas échéant, de qui pourrait-il s’agir ? Je me demande si la couverture de cette semaine n’est pas, quand même, un gros indice (là, en bas, à droite). Mais ce n’est pas vraiment ce qui l’intéresse le plus dans cette série, tant on reste potentiellement dans des choses déjà aperçues ces derniers mois dans la série Batman principale. C’est plutôt l’implication de personnages secondaires, quand bien même minimes (Julia, par exemple) qui donne du pep’s à Eternal. Et en particulier pour une fois on donne à Vicky Vale un peu plus de personnalité que « je suis une Lois Lane bis ». C’est d’ailleurs l’avenir de ce personnage qui m’intéresse le plus dans l’immédiat. Disons qu’il est sans doute de plus en plus difficile de surprendre avec quelqu’un comme Batman et que le renouvellement des alliés, plus malléables, n’est pas un mal.

[Xavier Fournier]